NOUVELLES

Dix ans de prison pour un anesthésiste torontois

25/02/2014 11:18 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

Le Dr George Doodnaught, reconnu coupable d'avoir agressé 21 patientes sur la table d'opération, est resté de marbre lorsque sa peine a été annoncée en cour à Toronto, mardi.

Le juge David McCombs l'a condamné à 10 ans de prison, affirmant que sa conduite était « complètement répréhensible » à l'endroit de patientes qui lui faisaient confiance et qu'il méritait une « peine très importante ».

Son nom figurera par ailleurs sur la liste des délinquants sexuels.

Son avocat a indiqué qu'il en appellerait du verdict et de la peine.

La Cour supérieure de l'Ontario l'avait déclaré coupable en novembre dernier de tous les chefs d'accusations qui pesaient contre lui, relativement à des agressions sexuelles survenues de 2006 à 2010, alors qu'il était anesthésiste à l'Hôpital de North York.

Le procès du Dr George Doodnaught avait montré que celui-ci avait notamment embrassé, caressé et mis son pénis dans la bouche de patientes pendant leur opération.

Pas des hallucinations

L'avocat du médecin de 65 ans alléguait que les victimes avaient eu des rêves érotiques sous l'effet des analgésiques.

La Couronne affirmait au contraire qu'il avait prémédité ses agressions au moment opportun, en se cachant derrière le drap stérile qui le séparait de ses collègues du bloc opératoire.

Par ailleurs, les victimes, dont plusieurs ont témoigné durant le procès, avaient un récit similaire, bien qu'elles ne se connaissaient pas. Elles affirmaient qu'elles étaient suffisamment conscientes de ce qui se passait pour s'être rendues compte des agressions.

Le personnel de l'hôpital où il travaillait semble avoir été sceptique pendant des années face au récit des patientes, en raison de la renommée de ce vétéran et de son habitude de toucher les gens affectueusement pour les réconforter.

PLUS:rc