NOUVELLES

À la télévision américaine, Rob Ford dit qu'il ne consomme plus de drogues

25/02/2014 12:58 EST | Actualisé 27/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - Rob Ford a admis à la télévision américaine, mardi, qu'il avait bu depuis la dernière entrevue accordée à l'animateur Matt Lauer, en novembre dernier, mais qu'il n'avait pas touché à des substances illicites.

Le maire de Toronto brigue la mairie pour un second mandat, même s'il a admis à l'automne qu'il avait fumé du crack alors qu'il était en fonction, et qu'il a été vu proférant des attaques personnelles et des propos injurieux dans des vidéos, entre autres incidents.

En novembre, Rob Ford avait encouragé l'animateur Matt Lauer à l'inviter dans «cinq ou six mois» afin de constater ses progrès en matière de saines habitudes.

Matt Lauer, de l'émission «Today», sur le réseau NBC, a expliqué qu'il avait voulu vérifier après seulement trois mois si le maire Ford avait changé de comportement, comme il l'avait promis.

Rob Ford a affirmé à l'animateur qu'il allait au centre de conditionnement physique à tous les jours et qu'il avait perdu quelques livres.

Lorsqu'il a été interrogé relativement à une vidéo qui a fait surface en janvier, dans laquelle on voit le maire «clairement en état d'ébriété» divaguer en tenant des propos avec un accent jamaïcain et en employant des termes injurieux, Rob Ford a répondu qu'il avait beaucoup d'amis d'origine jamaïcaine, et il a reconnu qu'il avait consommé de l'alcool ce soir-là.

«Peut-être que vous êtes parfait, mais je ne le suis pas», a-t-il dit à Matt Lauer.

Malgré tout, Rob Ford a affirmé qu'il ne consommait pas d'alcool de façon excessive, et qu'il était confiant de remporter l'élection municipale du 27 octobre.

Jusqu'à présent, 31 candidats briguent la mairie de Toronto, dont l'ancien chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario John Tory, qui s'est officiellement lancé dans la course lundi.

PLUS:pc