NOUVELLES

Trois partis appellent au boycott de l'élection présidentielle en Algérie

24/02/2014 04:11 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

ALGER, Algérie - En Algérie, trois partis de l'opposition appellent au boycott de l'élection présidentielle d'avril, avançant qu'elle ne sera ni libre ni juste.

Les dirigeants du Rassemblement pour la culture et la démocratie, du Mouvement de la renaissance islamique et du Mouvement de la société pour la paix ont indiqué lundi que l'élection du 17 avril devrait être boycottée parce qu'elle représente un danger pour le pays.

Samedi, le président sortant Abdelaziz Bouteflika a annoncé qu'il solliciterait un quatrième mandat.

M. Bouteflika n'a pas parlé publiquement depuis trois ans et n'a fait que quelques apparitions à la télévision depuis le malaise cardiaque qu'il a subi en avril dernier.

Avec l'appui de l'armée, de la bureaucratie et du parti au pouvoir, Bouteflika l'emportera sans doute.

Les trois partis ont proposé la tenue d'une conférence pour débattre des «dangers pour la stabilité et les générations futures».

PLUS:pc