NOUVELLES

Sept opposants russes sont condamnés à des peines de prison

24/02/2014 08:57 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

MOSCOU - Sept personnes qui ont participé, à 2012, à des manifestations contre Vladimir Poutine ont écopé lundi de peines pouvant atteindre quatre ans de prison.

Une huitième personne a reçu une sentence suspendue.

Des centaines de partisans des accusés, dont des membres du groupe Pussy Riot, s'étaient rassemblés devant le tribunal pour condamner la tenue du procès et la répression du Kremlin contre l'opposition. Environ 200 personnes ont été arrêtées et seront accusées d'avoir troublé la paix publique.

Une autre manifestation organisée plus tard près du Kremlin a mené à l'arrestation de plus de 400 personnes, selon la police de Moscou. Des membres de Pussy Riot et l'opposant Alexei Navalny ont été brièvement détenus.

Les accusés condamnés lundi comptaient parmi les 28 personnes arrêtées après la manifestation du 6 mai 2012, à la veille de l'assermentation de M. Poutine pour un troisième mandat présidentiel. La manifestation a viré à la violence quand la police a bloqué l'accès à la place Bolotnaïa, de l'autre côté de la rivière face au Kremlin, même si les manifestants avaient la permission de s'y rassembler.

L'avocat de l'accusé Andrei Belousov a dit croire qu'ils ont écopé de peines aussi lourdes en réaction aux manifestations en Ukraine voisine.

M. Belousov a reçu une peine de 30 mois de prison pour avoir lancé un «objet sphérique jaune non identifié» à la police durant la manifestation. Il affirme qu'il s'agissait simplement d'un citron.

PLUS:pc