NOUVELLES

RDC: l'ONU déplore de "multiples exactions" contre des civils dans l'Est

24/02/2014 10:55 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Le coordonnateur humanitaire de l'ONU en République démocratique du Congo, Moustapha Soumaré, a dénoncé lundi de "multiples exactions", dont des assassinats et des pillages, commis ces dernières semaines par des groupes armés dans l'Est.

"Depuis plusieurs semaines", le territoire de Masisi, dans la province du Nord-Kivu, "est le théâtre de multiples exactions commises à l'encontre des civils", écrit dans un communiqué M. Soumaré qui "condamne vigoureusement le climat délétère" prévalant dans la région.

"Des rapports alarmants font état d'assassinats - dont de nombreux sur une base ethnique - commis par des groupes armés dans la partie sud du territoire où près d'une quarantaine de personnes auraient été tuées et des villages incendiés", poursuit-il.

"Des sites de personnes déplacées ont été pillés. Plusieurs centres de santé ont également été ciblés, certains ont cessé temporairement toute activité suite au retrait du personnel médical. (...) L'aide humanitaire distribuée par les Nations Unies et les organisations non gouvernementales a même été pillée par endroits", a dénoncé M. Soumaré.

Le Nord-Kivu est une province riche en minerais (coltan, cassitérite, or...) où plusieurs dizaines de groupes armés locaux et étrangers commettent des exactions, pour certains depuis près de 20 ans.

Début novembre, l'armée et la Mission de l'ONU ont défait la rébellion congolaise Mouvement du 23 mars (M23), qui a capitulé après un an et demi de lutte. Des opérations sont en cours ou à venir contre les autres groupes armés de la région.

hab/jpc

PLUS:hp