NOUVELLES

Pakistan: un ministre propose aux talibans un match de cricket pour la paix

24/02/2014 07:35 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Un ministre pakistanais a évoqué lundi une solution pour le moins originale afin de pacifier le pays miné au quotidien par des attentats : un match de cricket entre le gouvernement et les insurgés talibans.

Le Premier ministre, Nawaz Sharif, avait relancé fin janvier le processus de paix avec les rebelles du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), un regroupement de factions islamistes armées, mais des pourparlers sont suspendus depuis l'exécution la semaine dernière de 23 paramilitaires par les insurgés.

En représailles, l'aviation pakistanaise a pilonné les positions des rebelles, tuant 38 talibans présumés dimanche, des affrontements qui éloignent la perspective d'un cessez-le-feu à court terme et d'un accord de paix à moyen terme, selon des analystes.

Histoire de rapprocher les deux parties, le ministre de l'Intérieur, Chaudhry Nisar, a proposé lundi la tenue d'un match de cricket entre le pouvoir et les rebelles.

"Selon mes informations, les talibans adorent le cricket... Nous pourrions donc faire un match avec eux qui pourrait même être plus concluant" que les pourparlers, a déclaré lundi M. Nisar. Le cricket est "un sport qui propage la paix et l'harmonie", a-t-il plaidé.

Au Pakistan, le cricket n'est pas étranger à la politique. Le Premier ministre Sharif est lui-même un passionné du sport à la batte, ayant lui-même disputé un match dans le championnat pakistanais en décembre 1973.

Et surtout Imran Khan, ténor de l'opposition et ardent partisan d'un dialogue avec les insurgés, est lui-même un ancien joueur étoile de cricket ayant mené la sélection nationale au titre mondial en 1992.

Pour sauver le processus de paix, ce dernier a suggéré lundi aux insurgés de s'engager en faveur d'un cessez-le-feu, plutôt que de les convier à une joute de cricket.

Les talibans, eux, ont affirmé détesté le cricket, un sport ayant presque le statut de religion au Pakistan.

"Le gouvernement veut détourner nos jeunes du jihad - la guerre sainte - et de l'enseignement islamique par le cricket. Nous sommes vraiment contre le cricket, nous n'aimons pas ce sport", a déclaré à l'AFP le porte-parole officiel des talibans, Shahidullah Shahid.

sh-gl/abk

PLUS:hp