NOUVELLES

Ouganda : le projet de loi antigai signé

24/02/2014 02:51 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Le président ougandais Yoweri Museveni a promulgué lundi une loi controversée qui fait de l'homosexualité un crime passible de la prison, malgré les protestations occidentales, a fait savoir le gouvernement.

Le projet de loi prévoit la réclusion à vie, mais le texte définitif n'a pas été communiqué.

« Le président va signer aujourd'hui la loi contre l'homosexualité. Il veut la signer devant toute la presse internationale pour démontrer l'indépendance de l'Ouganda face
aux pressions et aux provocations occidentales », avait déclaré un porte-parole du gouvernement.

La semaine dernière, le chef de l'État avait repoussé l'échéance pour permettre à des scientifiques de démontrer que l'homosexualité résulte d'un déterminisme génétique et non pas un choix délibéré.

Ce report avait été interprété comme un geste d'apaisement à l'égard des États-Unis, qui fournissent une aide annuelle de 400 millions de dollars à L'Ouganda. Barack Obama avait auparavant averti que la promulgation du texte compliquerait les relations bilatérales et serait un « grand bond en arrière pour tous les Ougandais ».

Kampala est un allié important des puissances occidentales dans la lutte contre l'extrémisme islamique en Somalie, où le gros des forces de maintien de la paix de l'Union africaine provient de l'armée ougandaise.

L'homosexualité est illégale dans 37 pays d'Afrique.

PLUS:rc