NOUVELLES

Orientations budgétaires du Pentagone: les principales mesures

24/02/2014 03:36 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a dévoilé lundi les orientations budgétaires de la Défense américaine, prévoyant notamment de ramener les effectifs de l'armée de Terre à leur plus bas niveau depuis 1940. Voici les principales mesures:

+ Personnel militaire et prestations sociales

Les effectifs de l'US Army seront ramenés de 520.000 hommes à "440.000 à 450.000" soldats d'ici 2017. Ceux de la Garde nationale (355.000 pour sa composante terrestre) et de la réserve (205.000 hommes), seront respectivement amputés de 20.000 et de 10.000 hommes.

Le corps des Marines perdra lui 10.000 hommes pour atteindre 182.000 militaires. Seules les forces spéciales verront leurs effectifs augmenter à 69.700 hommes (+ 3.700).

Les salaires des 750.000 civils de la Défense continueront d'être gelés en 2015, ceux des militaires augmentés de 1%, hormis pour les généraux et amiraux.

La prise en charge du coût du logement des militaires, actuellement totale, sera réduite de 5%. Les cotisations santé d'une partie des retraités militaires et militaires d'actifs seront légèrement augmentés.

+ Armée de Terre

Avec ses pertes d'effectifs, l'US Army apparaît comme la grande perdante des nouvelles orientations budgétaires. Elle doit également mettre fin à son programme de futur engin blindé appelé "Ground Combat Vehicle", censé remplacer à terme les Strykers.

Les unités d'hélicoptères d'attaque Apache de la Garde nationale seront versées dans l'armée d'active. En retour la Garde nationale recevra des hélicoptères de transport Blackchawk.

Au total, la flotte d'hélicoptères de l'US Army d'active sera réduite de 25%, celle de la Garde nationale de 8%.

+ Marine

L'US Navy conserve l'objectif de 11 porte-avions. Mais une décision devra être prise en 2016 sur le retrait du service de l'USS George-Washington ou son envoi dans un chantier naval pour une refonte à mi-vie. En jeu: six milliards de dollars.

Le nombre de navires de combat littoral (LCS) sera limité à 32, contre 52 prévus auparavant. Chuck Hagel dit craindre que la protection et la puissance de feu de ces corvettes soient insuffisantes face à des marines modernes, "surtout en Asie-Pacifique".

Onze croiseurs, soit la moitié de la flotte, seront "mis de côté" dans l'attente de leur modernisation.

L'US Navy continuera d'acheter deux destroyers et deux sous-marins d'attaque par an ainsi qu'un navire logistique faisant office de "base navale flottante".

+ Armée de l'Air

Les programmes phares de l'Air Force, comme le chasseur F-35, le futur bombardier à long rayon d'action ou le futur avion-ravitailleur KC-46 sont préservés. Le rythme d'achats de F-35 va être toutefois ralenti avec 24 exemplaires en moins d'ici 2019.

Le Pentagone veut retirer du service l'ensemble des 326 avions "tueurs de chars" A-10, datant de la guerre froide mais utilisés pour l'appui des troupes au sol en Irak et en Afghanistan, ce qui permettra d'économiser 3,5 milliards en cinq ans.

Revenant sur la décision de le garder jusqu'en 2025, il veut également mettre à la retraite l'antique avion-espion U-2 pour le remplacer par des drones d'observation Global Hawk.

L'Air Force va toutefois "ralentir" ses achats de drones Reaper et limiter à 55, contre 65 auparavant, le nombre de "patrouilles de combat", qui comprennent chacune 3 à 4 drones.

Chuk Hagel a enfin annoncé un budget d'un milliard de dollars pour développer de nouvelles technologies pour moteur d'avions.

mra-ddl/rap

PLUS:hp