NOUVELLES

Loi anti-gai : la Maison-Blanche réévaluera sa relation avec l'Ouganda

24/02/2014 03:28 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - La Maison-Blanche a annoncé que les États-Unis réévaluaient leurs relations avec l'Ouganda en raison de la nouvelle loi anti-gai adoptée par le pays africain.

Le président de l'Ouganda a signé lundi un projet de loi prévoyant des sanctions sévères allant jusqu'à la prison à vie pour les personnes qui auront des relations sexuelles avec une personne de même sexe. Il a indiqué que la loi était devenue nécessaire en raison de la promotion de l'homosexualité en Afrique par l'Occident.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, a qualifié la loi d'«odieuse», ajoutant que le pays «a fait un pas vers l'arrière».

M. Carney a ajouté que la Maison-Blanche réévaluait sa relation avec le pays, mais n'a pas voulu préciser ce que cela pourrait signifier en ce qui a trait à l'aide humanitaire envoyée en Ouganda.

PLUS:pc