NOUVELLES

Les néo-démocrates ontariens ne sont pas prêts à faire tomber le gouvernement

24/02/2014 04:28 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario n'est pas prêt à forcer la tenue d'élections générales pour l'instant, même si les progressistes-conservateurs les exhortent à cesser de soutenir le gouvernement libéral.

Le Parti libéral de l'Ontario, minoritaire à Queen's Park, fera face cette semaine à deux votes de confiance sur des affaires de routine.

Le NPD dit avoir l'intention de soutenir les libéraux dans les deux cas — et ainsi de les maintenir au pouvoir, du moins jusqu'au vote sur le budget, qui doit se tenir ce printemps.

Les néo-démocrates ont expliqué que les deux dossiers qui seront soumis au vote n'impliquent pas de nouvelles dépenses, et qu'ils ne constituent donc pas un vote de confiance.

Le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario fustige le NPD, qu'il accuse de critiquer les libéraux mais de leur permettre de demeurer au pouvoir.

Les néo-démocrates devraient profiter de la balance du pouvoir dont ils disposent afin de déclencher des élections générales le plus rapidement possible, soutiennent les progressistes-conservateurs.

Le NPD n'a pas encore décidé si ses députés voteraient en faveur du budget provincial, qui est attendu à la fin mars ou au début avril.

PLUS:pc