NOUVELLES

Le pape François annonce une première réforme à l'administration du Vatican

24/02/2014 01:23 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape François a annoncé lundi la première refonte importante de la bureaucratie antique et inefficace du Vatican en près de 25 ans, quand il a créé un secrétariat économique pour superviser toutes les décisions économiques, administratives, d'embauche et d'approvisionnement du Saint-Siège.

Le nouveau bureau a été confié au cardinal australien George Pell, qui compte parmi les huit cardinaux conseillers du pape et parmi les critiques les plus virulents de l'administration vaticane.

Il se rapportera à un nouveau conseil économique composé de huit cardinaux et sept laïcs.

Le pape François a été élu il y a un an, notamment pour réformer la bureaucratie du Vatican après que des documents volés à son prédécesseur, le pape Benoît XVI, aient témoigné d'un Saint-Siège miné par les querelles intestines, la corruption et les complots.

Le Vatican a expliqué que la nouvelle structure vise à simplifier et à consolider les structures administratives existantes en améliorant la supervision, la vérification interne et la transparence, en plus d'épauler l'oeuvre du Vatican auprès des pauvres.

Les changements annoncés lundi semblent grandement réduire les pouvoirs du secrétariat d'État, qui exerçait auparavant un contrôle administratif sur le Saint-Siège en plus de gérer les relations diplomatiques. Le nom de la nouvelle agence, le secrétariat de l'Économie, laisse croire à une parité et le pape François a déclaré par voie de communiqué que leurs responsables respectifs devront collaborer.

Le nouveau secrétariat supervisera les budgets, la planification financière et l'administration du Saint-Siège et de la Cité de l'État du Vatican, au coeur de Rome. Un vérificateur pourra ouvrir les livres de toutes les agences vaticanes, à tout moment.

Le pape François avait créé, l'été dernier, un comité d'enquête pour recommander comment améliorer l'efficacité et la transparence du Saint-Siège, en plus de réduire le gaspillage.

PLUS:pc