NOUVELLES

Keystone XL: Washington veut procéder le plus rapidement possible

24/02/2014 04:57 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Le gouvernement américain a fait part de son intention de mener le plus rapidement possible son examen du projet de canalisation Keystone XL, malgré l'incertitude juridique qui entoure actuellement le projet.

Tout laisse croire que le processus fédéral de réglementation se poursuivra malgré la confusion créée par une décision rendue par un tribunal du Nebraska.

Le président américain Barack Obama en a donné une indication, lundi.

À la suite d'un entretien entre le président et des gouverneurs d'État, Mary Fallin, gouverneure républicaine de l'Oklahoma, qui est en faveur de Keystone XL, a affirmé que M. Obama leur avait dit qu'une décision finale serait prise d'ici quelques mois.

M. Obama a toujours évité de se montrer aussi précis à ce sujet en public, de sorte que cette déclaration a retenu l'attention.

Cette déclaration est en outre survenue en plein différend sur le statut du projet, à la suite d'une décision juridique qui menace de modifier le tracé de la canalisation. La semaine dernière, une cour de district du Nebraska a rejeté une loi donnant au gouverneur le pouvoir de contraindre les propriétaires fonciers à accepter le passage de la canalisation à travers leur propriété.

Sans ce pouvoir, même un permis présidentiel ne pourrait pas forcer les propriétaires à laisser la voie libre au pipeline.

Le gouvernement fédéral a admis que la décision de la cour avait créé une certaine confusion. Un responsable du département d'État a reconnu que des avocats se penchaient sur le jugement pour déterminer sa signification pour le processus.

Néanmoins, le département a indiqué dans un communiqué que le processus fédéral se poursuivait malgré le jugement.

Des opposants à Keystone XL croient que cette décision a bloqué le projet.

PLUS:pc