Ianoukoleaks: ce que révèlent les documents retrouvés dans la résidence de Viktor Ianoukovitch

Publication: Mis à jour:
Print Article

De Ianoukovitch à Ianoukoleaks. Samedi 22 février, tandis que Viktor Ianoukovitch fuyait Kiev, des milliers de journalistes et badauds découvraient le faste kitsch de la résidence privée du président ukrainien déchu, à Mejiguiria, à une quinzaine de kilomètres de la capitale. Les visiteurs y ont déniché des documents qui jettent une lumière crue sur ses goûts de luxe et ses obsessions.

Retrouvés pour certains flottant sur une pièce d'eau, pour d'autres à moitié brûlés, les documents sont depuis passés à la loupe par un groupe de journalistes ukrainiens en quête de révélations. A la manière du Wikileaks de Julian Assange, ils envisageraient de créer un site web dédié pour partager leurs trouvailles.

Pas moins de 160 dossiers auraient été repêchés selon le quotidien local anglophone Kyiv Post :

"Il est clair que les gens qui ont abandonné le domaine n'ont pas eu assez de temps pour brûler les documents, donc ils les ont juste jetés à l'eau", a expliqué à l'AFP Sergei Sidorenko, un journaliste du quotidien Kommersant Ukraine.

Depuis les journalistes s'organisent pour sécher, trier, photographier et archiver les feuilles de papier. Ils se sont notamment fait prêter un "pistolet thermique" par une bibliothèque :

Parmi la montagne d'informations venues au grand jour, Sergei Sidorenko dit avoir trouvé un document attestant de dépenses à hauteur de 70 millions de dollars pour l'un des bâtiments du domaine. D'autres détails encore, révélés par le site du journal Ukrainskaya Pravda, semblent attester de dépenses de 1,2 million de dollars en meubles, ou de 10.000 dollars pour des plaques de noms d'animaux dans le zoo.

Lire aussi : Et maintenant, les défis qui attendent l'Ukraine

D'autres, publiés sur Twitter par une journaliste du Kyiv Post, ressemblent à des factures de quelque 30 millions d'euros pour des chandeliers en or ou de près de 1000 dollars de soins vétérinaires destinés à des poissons.

Regardez les photos publiées sur Twitter par Katya Gorchinskaya du Kyiv Post (suite de l'article sous le diaporama) :

Les documents retrouvés chez Viktor Ianoukovitch
sur
Partager
Tweeter
Partager
fermer
Image affichée

Si ces dépenses ne prouvent pas qu'il y a eu corruption, elles soulèvent cependant des questions: le salaire de Viktor Ianoukovitch comme président était d'environ 100.000 dollars par an. D'autant que certains documents mettraient en évidence des virements reçus sur des comptes en banques locaux, pour certains à hauteur de plusieurs millions de dollars. "Il y a des preuves claires de comportements criminels de la part de Ianoukovitch et de son entourage", affirme le journaliste de Kommersant Ukraine.

Tout aussi inquiétants, d'autres documents découverts par Ukrainskaya Pravda à un autre endroit de la propriété montrent des listes de militants (des Femen notamment) et de journalistes anti-corruption demandant plus de transparence dans les finances présidentielles.

L'un d'entre eux semble être une liste décrivant les voitures susceptibles d'être utilisées par Tetiana Tchornovil, une journaliste engagée victime d'une agression en décembre... sur une autoroute. Agression qui serait liée à ses investigations sur Ianoukovitch et sa luxueuse résidence.

Propriété de l'État ukrainien jusqu'en 2007, la résidence et son parc de 140 hectares sont passés entre les mains d'intérêts privés qu'on dit proches de Ianoukovitch. Le président déchu est lui-même propriétaire d'une petite partie du domaine. Certains documents, écrit le Kyiv Post, mettent en lumière l'acquisition de la résidence de Mejiguiria par Ianoukovitch au travers de sociétés écrans détenus par des proches.

Restituée à l’État par un vote au Parlement samedi, la résidence est aujourd'hui protégée par le service d'ordre du mouvement d'opposition pour empêcher tout pillage ou dégradation. Les Ukrainiens débattent désormais de ce que pourrait devenir cette immense propriété. Un orphelinat, une maison de convalescence ou un musée dédié aux quelques 90 victimes des trois mois de contestation ayant abouti au départ de Ianoukovitch...

La luxueuse résidence de Viktor Ianoukovitch
sur
Partager
Tweeter
Partager
fermer
Image affichée
Kiev à feu et à sang: les manifs de février 2014
sur
Partager
Tweeter
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

Sur le web

Visitez l'extravagante résidence de Viktor Ianoukovitch

Les images stupéfiantes de la résidence fastueuse de Ianoukovitch

VIDEO – Ukraine : l'incroyable résidence de Viktor Ianoukovitch