NOUVELLES

Entente à l'amiable entre Piranha et la Ville de Québec

24/02/2014 12:40 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

La Ville de Québec devra verser près de 95 000 $ à l'agence de publicité Piranha.

L'entreprise de Québec poursuivait la Ville, qui avait mis fin abruptement à un contrat obtenu par l'agence pour réaliser un projet dans le cadre d'Expo-Québec. La firme a travaillé sur le dossier, mais n'a jamais été payée.

La Ville avait résilié l'entente après avoir décelé des irrégularités dans l'octroi du contrat.

Le directeur général d'Expo-Cité, Pierre Gignac, a été congédié par la suite et le dossier a été confié à l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Il est mentionné dans le document de la cour que Piranha réclamait 263 880,85 $. L'entente à l'amiable aura donc permis de réduire ce montant à près de 95 000 $.

Toujours selon le document de la cour, le règlement n'entraîne toutefois aucune admission de responsabilité de la part de la Ville.

PLUS:rc