NOUVELLES

Duvalier: Paris salue l'ouverture d'une enquête en Haïti "pour crimes contre l'humanité"

24/02/2014 08:35 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

La France, ex-terre d'exil pour l'ancien président Jean-Claude Duvalier, a salué lundi l'ouverture en Haïti d'une enquête pour crimes contre l'humanité à son encontre, qui témoigne, selon Paris, de "l'indépendance de la justice" haïtienne.

Cette décision "constitue un pas important pour la mise en oeuvre des droits à la justice et à la vérité pour les victimes de la dictature", a jugé dans une déclaration le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal.

Ordonnée par une cour d'appel jeudi, l'ouverture d'une enquête va se traduire par le recueil d'informations auprès des plaignants et l'interrogatoire d'anciens dignitaires du régime, avant d'éventuelles poursuites lancées contre l'ex-président.

"Des violations de droits de l'Homme graves - y compris des actes de torture, exécutions extrajudiciaires et disparitions forcées - ont eu lieu sous le régime de Jean-Claude Duvalier" et "les auteurs doivent répondre de ces actes devant la justice", a ajouté le porte-parole du ministère français.

Président de 1971 à 1986, année au cours de laquelle il est évincé du pouvoir par une révolte populaire, Jean-Claude Duvalier avait ensuite trouvé refuge en France où il était resté en exil en toute quiétude jusqu'à son retour en Haïti en 2011.

bpa/prh/abk

PLUS:hp