NOUVELLES

Début du procès d'Éric Daudelin, 19 ans après les faits

24/02/2014 07:59 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Le procès d'Éric Daudelin s'est ouvert lundi au palais de justice de Laval, près de 19 ans après les faits qui lui sont reprochés. L'homme est accusé du meurtre prémédité de la petite Joleil Campeau, survenu à Laval en juin 1995.

Il fait également face à des accusations d'agression sexuelle et de séquestration.

La journée de lundi a été consacrée à la sélection des jurés. Des dizaines de candidats jurés ont défilé devant le tribunal et 14 d'entre eux ont été retenus pour ce procès, soit 8 hommes et 6 femmes.

La victime, Joleil Campeau, avait 9 ans lorsqu'elle a disparu, le 12 juin 1995, dans le secteur Auteuil, à Laval. D'intenses recherches effectuées par les policiers et de nombreux bénévoles s'étaient alors déroulées. Le corps de l'enfant avait finalement été retrouvé près de chez elle, quatre jours après sa disparition.

Éric Daudelin, lui, avait été arrêté à Montréal en juin 2011.

Lundi, l'accusé est demeuré impassible pendant le choix des jurés. À un certain moment, cependant, il a voulu s'adresser à ses avocats, mais il a été vite réprimandé par la juge, Sophie Bourque, qui lui a ordonné de garder le silence.

Il a par la suite assisté à l'audience sans broncher et sans manifester d'émotion, plaidant non coupable aux trois chefs d'accusation pesant contre lui.

Ce procès doit durer au moins un mois. La Couronne a déjà indiqué qu'elle appellera neuf témoins à la barre, des policiers pour la plupart.

Au cours des prochains jours, des requêtes doivent d'être débattues, mais en l'absence du jury.

L'audition des premiers témoins est prévue le 10 mars prochain, soit après la relâche scolaire.

D'après le reportage de Jacques Bissonnet

PLUS:rc