NOUVELLES

Canada: polémique après des propos de l'opposition sur l'Ukraine

24/02/2014 03:16 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Des ministres canadiens tiraient à boulets rouges lundi sur le chef de l'opposition libérale pour avoir déclaré que la défaite aux JO de l'équipe russe de hockey allait attiser la colère de Moscou en Ukraine.

En tête des sondages pour succéder au Premier ministre conservateur Stephen Harper, lors du scrutin d'octobre 2015, Justin Trudeau a affirmé dimanche soir à la télévision que la crise ukrainienne était "très inquiétant(e), surtout puisque la Russie a perdu au hockey, ils vont être de mauvaise humeur. On craint l'implication russe en Ukraine".

Face à la surprise de ses interlocuteurs, le leader libéral a expliqué vouloir "essayer d'amener une optique un peu légère dans une situation qui est extrêmement sérieuse, extrêmement troublante".

Dans une émission de variétés, il avait débuté son analyse en jugeant que "le Canada devait en faire plus" contre les dirigeants ukrainiens accusés d'avoir orchestré une répression sanglante.

Distancés par les libéraux dans les enquêtes d'opinion, les conservateurs au pouvoir ont immédiatement fustigé "les commentaires désinvoltes et insensibles" de Justin Trudeau.

"M. Trudeau pense apparemment qu'on peut plaisanter de la situation en Ukraine", a lancé lors d'un point de presse le ministre de l'Immigration Chris Alexander, rappelant les déclarations récentes du leader libéral sur son "admiration" pour la Chine. Il avait en effet estimé en novembre dernier que la "dictature (communiste) leur permet de faire un virage économique soudain".

Sur leurs comptes Twitter, d'autres poids lourds du gouvernement ont dénoncé ces propos. James Moore, ministre de la Culture, les a jugés "incroyables" et réclamé des excuses. Son collègue du portefeuille du Multiculturalisme, Jason Kenney, s'est quant à lui indigné que M. Trudeau "trouve que la crise mortelle en Ukraine est sujet à blagues", publiant une photo de la centaine de manifestants décédés lors des violences à Kiev.

L'équipe russe de hockey a été éliminée en quarts de finale des Jeux olympiques de Sotchi, alors que le Canada a remporté cette épreuve.

Le Canada abrite une importante diaspora ukrainienne, forte de plus de 1,2 million de personnes et concentrée dans l'ouest du pays, bastion électoral des conservateurs.

sab/jl/sam

PLUS:hp