NOUVELLES

Calories dans les menus : l'Ontario veut forcer les restaurateurs

24/02/2014 02:29 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Un nouveau projet de loi sera présenté, mardi, pour obliger les chaînes de restauration rapide à publier dans leur menu le nombre de calories contenues dans leurs plats.

La loi s'appliquerait à tous les restaurants, dépanneurs et épiceries qui ont plus de 20 points de service dans la province.

La première ministre, Kathleen Wynne, affirme que le but est de donner plus d'informations aux Ontariens pour qu'ils puissent faire des choix santé. Selon elle, ce projet de loi s'inscrit aussi dans une perspective plus large, pour que les gens soient plus attentifs à leur activité physique et à leur alimentation, pas seulement aux calories.

La ministre ontarienne de la Santé, Deb Matthews, indique quant à elle que l'obésité coûte 1,6 milliard de dollars chaque année à la province.

La députée néo-démocrate France Gélinas avait présenté un projet de loi privé similaire en 2012. Mme Gélinas a fait valoir qu'il était difficile présentement pour un consommateur de savoir, par exemple, qu'un muffin au son peut contenir plus de kilojoules qu'un beigne, ou que le sandwich Angus de Burger King contient presque trois fois plus de sodium que le Big Extra de McDonalds.

« Vaut mieux tard que jamais. C'est quelque chose sur lequel je travaille depuis 2008 et je veux que ça devienne loi en Ontario, le plus vite sera le mieux », déclare Mme Gélinas.

Selon des études américaines effectuées dans des États qui ont déjà adopté des dispositions similaires, l'affichage du contenu calorique des plats a mené à des choix alimentaires plus sains.

Première canadienne

Le gouvernement ontarien avait promis en octobre dernier de présenter son propre projet de loi, qui fera de l'Ontario la première province à rendre obligatoire l'apport en calories dans les menus des restaurants.

Les libéraux soulignent qu'ils ont consulté des groupes en santé ainsi que des entreprises.

PLUS:rc