NOUVELLES

Airbus réclame 900 M EUR à Berlin après la réduction d'une commande militaire (presse)

24/02/2014 03:01 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

L'avionneur européen Airbus réclame à l'Allemagne 900 millions d'euros d'indemnités suite à la réduction de la voilure d'une commande d'avions de combat Eurofighter, affirme, dans son édition de mardi, le quotidien allemand Handelsblatt.

Un ex-secrétaire d'Etat, démis de ses fonctions par la ministre de la Défense Ursula von der Leyen la semaine dernière, a communiqué cette somme aux députés allemands appartenant à la commission du budget du Bundestag avant son départ, précise le journal, s'appuyant sur les dires de membres de celle-ci.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la division Défense et Espace d'Airbus a souligné que le groupe était dans son plein droit d'exiger des dédommagements. "L'Eurofighter a fait l'objet d'accords. Et ces accords nous autorisent à réclamer des compensations en cas de réduction du nombre d'exemplaires prévu contractuellement", a-t-il déclaré.

Il s'est toutefois refusé à faire des commentaires sur le montant des compensations réclamées.

L'agence allemande dpa avait fait état la semaine dernière d'une réduction de 37 unités de la commande d'Eurofighters, d'un total initial de 180 appareils.

Les Eurofighters sont fabriqués conjointement par Airbus, le britannique BAE Systems et l'italien Finmeccanica.

Interrogé la semaine dernière, le patron de BAE Systems avait précisé que la décision allemande n'était "pas quelque chose qui (l') inquiétait".

Depuis 2011, il était question de réduire la voilure de cette commande et certains à Berlin aimeraient même tailler encore plus dans le nombre d'appareils à livrer.

"Nous devrions réduire le parc d'Eurofighter à 108 unités, c'est suffisant", a ainsi déclaré la semaine dernière le député social-démocrate (SPD) Hans-Peter Bartels, président de la commission de la Défense du Bundestag.

mtr-Dt/dlm/mr

AIRBUS GROUP

BAE SYSTEMS

FINMECCANICA

PLUS:hp