NOUVELLES

Regina et Vancouver n'oublient pas l'Ukraine

23/02/2014 07:57 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Des rassemblements à Regina et Vancouver dimanche ont apporté un appui au mouvement de contestation en Ukraine qui dure depuis novembre et qui a contribué à la destitution du président, Viktor Ianoukovitch.

Le soutien des manifestants intervient aussi après la libération samedi de l'ancienne première ministre et opposante Ioulia Timochenko, emprisonnée pour abus de pouvoir depuis 2011.

À Vancouver, une centaine de personnes réunies à l'église ukrainienne St. Mary's dans une ambiance de tristesse ont profité de l'occasion pour s'épauler pendant que leur pays d'origine éprouve de graves bouleversements.

« Nous voulons honorer la mémoire de ceux qui sont morts pour notre liberté », a déclaré une étudiante canadienne, Julia Vlasenko, dont les parents sont Ukrainiens.

Les rassemblements en Colombie-Britannique et en Saskatchewan ont également souhaité que le nouveau président par intérim, Oleksander Tourchinov, arrive à intégrer l'Ukraine à l'Union européenne. Ils  reconnaissent néanmoins que le pays doit régler un bon nombre de problèmes, dont le renforcement de sa démocratie et le combat contre l'hydre de la corruption.

Au Manitoba, par ailleurs, la province a annoncé dimanche qu'elle versera 25 000 $ en aide humanitaire à l'Ukraine.

PLUS:rc