NOUVELLES

Le monument de l'armée soviétique à Sofia peint aux couleurs de l'Ukraine

23/02/2014 05:40 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Le monument de l'armée soviétique à Sofia s'est retrouvé dimanche matin peint aux couleurs du drapeau ukrainien, après que le mouvement d'opposition dans ce pays a fini samedi par obtenir la destitution du président Viktor Ianoukovitch.

Sous un drapeau bleu et jaune, les auteurs ont écrit dans la nuit "Gloire à l'Ukraine!!!" en ukrainien sur le piédestal du monument, situé dans le centre de la capitale bulgare.

L'une des statues de soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale a été peinte aux couleurs de l'Ukraine et le monument a été marqué d'un jeu de mots injurieux avec le nom du président russe Vladimir Poutine.

Ce monument controversé a déjà été visé à plusieurs reprises par des artistes engagés et anonymes. Le 21 août dernier, il a été recouvert d'un rose pimpant pour marquer le 45e anniversaire de l'invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie.

En 2011, les soldats avaient été habillés en Superman, en clown mascotte de la chaîne de fast-food McDonald's et en Père Noël.

Dans la deuxième ville bulgare, Plovdiv (sud), la sculpture géante d'Aliocha, symbole du soldat soviétique, a été revêtue en septembre dernier d'une pèlerine en tissu rouge et sa bouche bâillonnée par une écharpe noire.

Les monuments de l'armée soviétique sont l'objet de controverse depuis la chute du communisme en Bulgarie il y a 25 ans. L'idée de leur destruction se heurte à la vive opposition du Parti socialiste, mais aussi de l'ambassade de Russie, qui souligne qu'il s'agit de monuments célébrant la lutte antifasciste et non le pouvoir communiste établi avec l'entrée de l'armée rouge en Bulgarie en 1944.

vs/sgl/jh

MCDONALD'S

PLUS:hp