NOUVELLES

La Russie bat la Lettonie et ajoute une médaille d'or au bobsleigh à quatre

23/02/2014 07:18 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Alexander Zubkov avait une mission titanesque pour les Jeux olympiques présentés chez lui. Sa tâche: S'attaquer à la piste glacée de bobsleigh et écrire une page d'histoire, contre des pilotes qui l'ont battu régulièrement au cours des dernières années.

Do svidaniya, tout le monde!

La Russie a ajouté une 33e médaille, et une 13e en or, après que l'équipage formé de Zubkov, d'Alexey Voyevoda, de Dmitry Trunekov et d'Alexey Negodaylo eut remporté l'épreuve de bobsleigh à quatre, avant-dernière compétition des Jeux olympiques de Sotchi dimanche.

Zubkov devient ainsi le sixième pilote dans l'histoire des Jeux olympiques à balayer les deux épreuves de bobsleigh, après l'avoir emporté dans le bob à deux en compagnie de Voyevoda, lundi dernier. Jusqu'à présent, aucun pilote de bobsleigh n'avait accompli cet exploit chez lui, devant ses compatriotes, mais cette piste a été bâtie pour Zubkov et il a prouvé qu'il la maîtrisait parfaitement.

Il a donc écrit une page d'histoire pour la Russie.

Le quatuor russe a complété les quatre manches en un temps de 3:40,60, et a devancé l'équipage letton d'Oskars Melbardis, d'Arvis Vilkaste, de Daumants Dreiskens et de Janis Strenga par neuf centièmes de seconde. Les Américains Steven Holcomb, Steven Langton, Curtis Tomasevicz et Christopher Fogt ont mérité la médaille de bronze après avoir complété la course à 39 centièmes de seconde des médaillés d'or.

Comme ce fut le cas pour la Russie, cette épreuve fut aussi un moment marquant pour la Lettonie et les États-Unis. D'abord, Melbardis a égalé le meilleur résultat de la Lettonie dans une épreuve des Jeux olympiques d'hiver. Après l'épreuve, l'équipage letton a d'ailleurs reçu les félicitations du président Andris Berzins.

«Les émotions nous ont submergés, a commenté Daumants Dreiskens, qui portera le drapeau letton lors de la cérémonie de clôture. Je suis fier de nous, de toute l'équipe. Lorsque j'ai vu notre drapeau être hissé à côté de ceux de grands pays comme les États-Unis et la Russie, je me suis senti fier pour mon pays.

«C'est l'histoire de la Lettonie, et nous venons de l'écrire.»

Pour sa part, Holcomb, qui a dû céder son titre, a obtenu une troisième médaille olympique en carrière — égalant ainsi le record chez les bobeurs américains — en plus d'offrir une septième médaille aux États-Unis dans les sports de glisse aux Jeux de Sotchi, surpassant tous les autres pays à ce chapitre.

Ç'a aussi permis à Holcomb de faire taire ceux qui prétendent qu'il est incapable de connaître du succès en bobsleigh à l'extérieur de l'Amérique du Nord — surtout après sa victoire aux Jeux de Vancouver en 2010.

«Notre objectif était de réaliser le doublé, a reconnu Holcomb. Mais une médaille d'or et une de bronze, c'est assez solide.»

Sa médaille de bronze en Russie a confirmé que les Allemands — qui forment habituellement une puissance mondiale dans cette discipline — ont été écartés du podium en bob à quatre pour la première fois depuis 1968. L'Allemagne a gagné cinq médailles en luge aux Jeux de Sotchi, mais aucune dans les autres disciplines.

«C'est très décevant, a admis l'entraîneur de l'équipe allemande Christoph Langen. C'est la plus grande catastrophe qui aurait pu se produire.»

Melbardis et Holcomb n'ont toutefois rien pu faire contre Zubkov, un bobeur âgé de 39 ans qui n'a pas gagné la moindre épreuve de bob à deux ou à quatre sur le circuit de la Coupe du monde cette saison.

«J'ai parlé à Zubkov il y a quelques années et lui ai demandé à quel âge il avait commencé à glisser, et il m'a répondu à l'âge de six ans, s'est rappelé le bobeur américain Justin Olsen, qui fait partie de l'équipage USA-2 et qui a terminé en 12e place dimanche. Ça veut dire qu'il participe à ce genre d'épreuve depuis 33 ans. Holcomb a commencé en 2001.»

Pour sa part, le quatuor russe du pilote Alexander Kasjanov a terminé au pied du podium, à 42 centièmes de seconde du premier rang.

Du côté canadien, l'équipage du Canada-2, formé de Lyndon Rush, David Bissett, Lascelles Brown et Neville Wright, a terminé au neuvième rang, à 1,16 seconde de la première place. Le quatuor canadien composé du pilote Chris Spring, de James McNaughton, de Tim Randall et de Bryan Barnett s'est classé 13e, à un peu plus de deux secondes des vainqueurs.

Le troisième équipage canadien, piloté par Justin Kripps et qui a été victime d'un accident lors de la deuxième manche, samedi, n'a pas participé à la quatrième manche et a complété la compétition au 30e et dernier échelon.

PLUS:pc