NOUVELLES

JO-2014 - Sotchi doit veiller à profiter de l'héritage des Jeux, pour Bach

23/02/2014 08:59 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a estimé dimanche que Sotchi devait maintenant veiller à profiter de l'héritage de son aventure olympique après avoir organisé d'"excellents Jeux d'hiver".

Alors que ces Jeux ont été beaucoup critiqués notamment pour leur facture globale estimée à plus de 50 milliards de dollars (environ 37 millions d'euros), le président du CIO a insisté sur le fait que le projet russe n'était pas simplement de faire de Sotchi un haut lieu des sports d'hiver, mais de transformer la région en une destination de choix aussi bien pour le tourisme, les congrès d'affaires ou les événements sportifs.

"Maintenant il sera important d'assurer l'héritage de cette expérience", a souligné Thomas Bach.

Selon lui, "c'est incroyable ce qui s'est passé à Sotchi" dans les dernières années. Car vingt ans plus tôt, la ville russe, alors en course pour les Jeux de 2002, n'avait guère convaincu l'avocat allemand, qui présidait la commission du CIO chargée d'évaluer les villes candidates.

"J'étais venu et j'avais dit: c'est impossible, a raconté Thomas Bach. Ce que nous avions vu, c'était une vieille ville stalinienne de cure thermale où on regardait vers le toit et on se demandait si quelque chose allait nous tomber dessus", a raconté le champion olympique d'escrime des Jeux de 1976.

Si certains craignaient que ces Jeux soient tout à la gloire e Vladimir Poutine, le patron du CIO a rappelé que le président russe avait joué un rôle important pour rendre ces Jeux possibles et avait "toujours respecté la charte olympique" dans le cadre de la quinzaine olympique.

"Je ne peux pas me rappeler d'une quelconque action ou d'un geste de sa part qui se serait écarté de ces principes", a fait valoir Thomas Bach.

stp/el

PLUS:hp