NOUVELLES

Hollande: Unité et intégrité territoriale de l'Ukraine "doivent être respectées"

23/02/2014 02:02 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

François Hollande, qui s'est entretenu dimanche avec la chancelière allemande Angela Merkel de la situation en Ukraine, a salué "la transition démocratique qui s'engage", et souligné que "l'unité et l'intégrité territoriale du pays doivent être respectées", selon un communiqué de la présidence de la République.

Lors de cet échange, "le Président de la République a souligné qu'après les violences dramatiques des derniers jours, la transition démocratique qui s'engage répond aux aspirations du peuple ukrainien", souligne le texte diffusé en début de soirée par l'Elysée.

"L'unité et l'intégrité territoriale du pays doivent être respectées", ajoute-t-il.

"Dans l'intérêt de l'Ukraine", est-il précisé, "le Président de la République souhaite la constitution d'un gouvernement de large rassemblement afin d'organiser rapidement des élections et lancer un programme de réformes".

"La France entend accompagner le processus en cours et appuyer pleinement, avec l'aide de l'Union européenne, les réformes politiques et la modernisation économique de l'Ukraine. Les ministres des Affaires étrangères français et allemand continuent de travailler dans ce sens", conclut le communiqué.

M. Hollande et Mme Merkel "sont tombés d'accord sur la nécessité de bâtir rapidement un gouvernement où seront représentés tous les courants politiques", a annoncé de son côté la chancellerie allemande après leur entretien. Tous deux "ont décidé que l'Allemagne et la France continueront à coordonner étroitement leur politique vis-à-vis de l'Ukraine", a-t-on ajouté de même source.

Un peu plus tôt à Berlin la chancellerie avait fait état aussi d'un entretien téléphonique entre Mme Merkel et le président russe Vladimir Poutine au cours duquel les deux responsables politiques se sont dits "d'accord sur le fait que l'Ukraine doit se doter rapidement d'un gouvernement en mesure d'agir et que l'intégrité territoriale doit être préservée".

Ces échanges téléphoniques interviennent alors que l'Ukraine, pays voisin de la Russie, connaît un bouleversement politique qui s'est soldé par la destitution du président Viktor Ianoukovitch samedi. Ce dernier est introuvable depuis et le président du Parlement, un proche de l'opposante Ioulia Timochenko, a été élu dimanche par les députés chef d'Etat par intérim.

Les chefs de la diplomatie allemande, française et polonaise s'étaient rendus jeudi et vendredi à Kiev pour négocier un accord entre le gouvernement et l'opposition après plusieurs jours de violences meurtrières en Ukraine.

mad/mr

PLUS:hp