NOUVELLES

CUSM: Moins de bureaux pour les médecins, plus de place pour les patients

23/02/2014 06:09 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT
PC

Moins de bureaux pour les médecins, plus de place pour les patients. Voilà le credo sur lequel se basent les administrateurs du tout nouveau Centre de santé universitaire McGill (CUSM), qui doit ouvrir ses portes dans un peu plus d'un an. 

Ce changement de culture, qui selon les administrateurs serait inspiré du modèle américain, est planifié depuis le début, mais il s'attire les critiques. Alors que l'heure du déménagement approche, le personnel hospitalier se plaint du manque d'espace avec lequel il devra composer.

Les médecins devront partager des bureaux et les infirmières devront partager leur casier, ce qui fait craindre un potentiel de contamination croisée. L'aménagement est aussi différent en ce qu'il n'y aura qu'un seul auditorium.

« L'hôpital anglophone universitaire a mis beaucoup d'eau dans son vin pour démarrer le projet à tout prix et sacrifier des espaces ou des lieux qui auraient été plus intéressants, comme des auditoriums », affirme le président du Syndicat des employés du CUSM, Paul Thomas. 

« Ça va demander de travailler de façon différente, c'est sûr et certain. Ce n'est pas le statu quo, on demande aux équipes de changer, d'augmenter leur efficience », affirme Imma Franco, directrice associée à la planification des programmes et services. « On a voulu privilégier les cliniques et moins de bureaux », ajoute-t-elle.

« Au niveau de l'organisation du travail, si les employés n'ont pas de facilités, ça va donner de drôle de résultats au bout de la ligne », estime de son côté Paul Thomas.

Pour certains médecins, dont le ministre de la Santé Réjean Hébert, il n'y a pas de problème. « Certains médecins par contre devront faire leur bureau privé à l'extérieur de l'hôpital. C'est la norme au Québec », affirme le ministre.

Le complexe du CUSM, un mégaprojet de 1,7 milliard de dollars, regroupera entre autres l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital Royal Victoria, l'Institut thoracique de Montréal, le nouveau Centre du cancer et l'Institut de recherche du CUSM.

Le chantier est complété à 90 % et le centre devrait ouvrir ses portes en avril 2015.

Selon un reportage de Louis-Philippe Ouimet

INOLTRE SU HUFFPOST

Le chantier des urgences du CUSM