NOUVELLES

Au gouvernement, "on est des euro-critiques" (ministre français)

23/02/2014 02:48 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT

Le gouvernement français n'est pas "euro-béat" mais "euro-critique", a affirmé dimanche un ministre français, Arnaud Montebourg, jugeant que "l'Europe ne fait pas son boulot dans un certain nombre de domaines" et que la Commission est "incompétente".

"Notre stratégie, on peut la discuter, c'est une stratégie de rapports de force", a assuré M. Montebourg, ministre du Redressement productif, au cours de l'émission Le Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro. "Nous, on n'est pas des euro-béats, on est des euro-critiques".

"Euro-critique, ça veut dire que nous, on pense que l'Europe ne fait pas son boulot dans un certain nombre de domaines", a-t-il ajouté lors d'un débat avec Marine Le Pen, présidente du Front national (extrême droite): "C'est le cas dans le cadre monétaire, c'est le cas vis-à-vis par exemple de ce contrôle tatillon des aides d'Etat."

Le ministre a également pointé du doigt Joaquin Almunia, commissaire européen chargé de la Concurrence qui, selon lui, "s'agenouille devant Google mais quand il s'agit de faire des notifications de procédure à des conseils régionaux de France qui font des aides à des PME pour 200.000 euros, ça il le fait".

"Nous avons là une sorte d'attitude de la Commission qui nous montre qu'elle est incompétente", a-t-il asséné, "je leur dis en face, je leur dis à Bruxelles."

M. Montebourg, s'en était déjà pris jeudi aux "talibans du droit" de la Commission européenne chargés du contrôle des aides publiques, qui mènent, selon lui, une politique destructrice pour l'industrie européenne.

"Vous défendez l'Europe en permanence, M. Montebourg", a lancé Mme Le Pen au ministre du Redressement productif. "Ne dites pas que vous êtes euro-critique, vous le défendez depuis le début de ce débat".

jah/mad/mr

PLUS:hp