POLITIQUE

Amir Khadir veut continuer de défendre les couleurs de Québec solidaire

23/02/2014 04:59 EST | Actualisé 25/04/2014 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Amir Khadir vient de faire taire les bruits de couloirs voulant qu'il quitte l'Assemblée nationale.

Immédiatement après une sortie de son parti en lien avec l'itinérance, le député de Mercier a affirmé sans ambages qu'il sera de nouveau candidat de Québec solidaire (QS) à l'occasion de la prochaine campagne électorale provinciale.

Interviewé par La Presse Canadienne dimanche, M.Khadir a expliqué ce qui le pousse à vouloir conserver son siège à l'Assemblée nationale. Il a, d'abord, traité du sentiment de reconnaissance des citoyens à l'égard de la petite équipe de QS.

M. Khadir a soutenu que «même si c'est très dur et même si on ne progresse pas à la vitesse qu'on souhaiterait, [...] les gens apprécient beaucoup ce qu'on fait».

Il a également précisé qu'il n'était pas pressé de se retirer de lasphère publique car son camp y «mène un combat de longue haleine pour l'évolution du spectre politique».

Il a poursuivi sur sa lancée en écorchant la Coalition Avenir Québec. Amir Khadir a alors déclaré que «la CAQ est traversée par des mouvements rapides et intenses[..] mais que ce n'est pas le propre de Québec solidaire».

Il a, ensuite, résumé ce qui, à ses yeux, se passe au sein de la formation menée par François Legault. «Il y a une embellie.Plein de monde embarque. L'embellie s'estompe. Plein de monde débarque», a-t-il synthétisé.

M. Khadir semble croire que son parti a su éviter de se retrouver dans de pareilles montagnes russes en recrutant petit à petit des candidatsqui ne sont pas des vedettes mais plutôt «des gens ordinaires qui ont bâti l'organisation à la base».

À l'occasion du prochain scrutin, il espère que ses troupes pourront enregistrer des gains supplémentaires non seulement à Montréal mais aussi dans d'autres villes comme Québec, Sherbrooke et Rouyn-Noranda.

Il a lancé que sa formation se dirige vers une «belle et forte campagne».

«On est très bien préparé comme on a eu une espèce de répétition générale à l'automne. On a pensé qu'on se dirigeait vers des élections. C'est certain qu'on a pressé le pas», a-t-il précisé.

Même si Amir Khadir se dit fin prêt à se placer sur la ligne de départ, il souhaite, tout de même, que le gouvernement Marois posera certains gestes concrets avant le déclenchement de la prochaine campagne.

Itinérance

Par exemple, M. Khadir l'invite à annoncer ses couleurs en matière de lutte contre l'itinérance.

Ce message a également été livré par Manon Massé qui promet d'être une fois de plus candidate pour QS dans la circonscription montréalaise de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

Mme Massé est persuadée que, dans un contexte d'austérité, la situation des sans-abri risque fort de se dégrader.

D'après elle, les dirigeants actuels se doivent de clarifier comment ils prévoient s'attaquer à cette problématique qui prend des proportions particulièrement inquiétantes dans la métropole.

INOLTRE SU HUFFPOST

Grand rassemblement de Québec solidaire en 2012