NOUVELLES

Ukraine: l'opposition veut "reprendre le fonctionnement normal des institutions"

22/02/2014 08:45 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

Le nouveau président du Parlement ukrainien, Olexandre Tourtchinov, bras droit de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, a affirmé samedi que l'objectif de l'opposition était désormais le retour au "fonctionnement normal des institutions".

"Notre principal objectif, c'est de reprendre le fonctionnement des institutions. Le Parlement m'a chargé de coordonner l'activité du gouvernement et de stabiliser la situation", a déclaré Olexandre Tourtchinov au cours d'une conférence de presse peu après son élection.

"Plusieurs dirigeants ont disparu, effrayés, ils se sont en fait enfuis", a souligné M. Tourtchinov, numéro deux du parti Batkivchtchina (Patrie) de Mme Timochenko.

L'actuel gouvernement par intérim a annoncé de son côté dans un communiqué qu'il allait "assurer la transition du pouvoir, en conformité avec la Constitution".

Le gouvernement ukrainien avait démissionné le 28 janvier, les ministres conservant leur portefeuille à titre intérimaire en attendant l'annonce de la nomination d'un nouveau Premier ministre, qui n'a jamais eu lieu.

Le président du Parlement est le deuxième personnage de l'Etat ukrainien, appelé à remplacer le président en cas de vacance du pouvoir.

Olexandre Tourtchinov a dirigé les services de sécurité lorsque Ioulia Timochenko était Premier ministre.

Il a ajouté qu'il était prêt à démissionner quand le nouveau gouvernement serait formé, dans un délai de dix jours aux termes de l'accord conclu vendredi entre le président Ianoukovitch et l'opposition, après le bain de sang qui a coûté la vie à près de 80 personnes en trois jours dans le centre de Kiev.

M. Tourtchinov a été élu pendant une séance parlementaire, obtenant 288 voix sur un total de 450, en remplacement d'un proche de Viktor Ianoukovitch démissionnaire.

L'opposition a commencé samedi à s'emparer des leviers du pouvoir en Ukraine, appelant le Parlement à voter la destitution du président Ianoukovitch, qui a quitté la capitale et dont la chute semble de plus en plus inéluctable.

Les députés ont voté la libération de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, dont un autre proche a été désigné à la tête du ministère de l'Intérieur.

neo-thm/ahe/bds

PLUS:hp