NOUVELLES

Ukraine : les principaux événements de la journée

22/02/2014 10:06 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

Les principaux événements de la journée de samedi en Ukraine, au lendemain de la signature d'un accord de sortie de crise obtenu sous la pression des Européens.

- vers 8H00 GMT : des milliers de personnes sont rassemblées sur le Maïdan, la place de l'Indépendance dans le centre de Kiev, théâtre, depuis mardi d'affrontements qui ont fait près de 80 morts. De nombreux manifestants continuent d'exiger le départ du président Viktor Ianoukovitch.

- 8H15 GMT : le vice-président du Parlement ukrainien annonce, en séance, que le président de l'assemblée, Volodymyr Rybak, proche du président Viktor Ianoukovitch, a donné sa démission. Une quarantaine de députés du Parti des régions, le parti au pouvoir, ont annoncé qu'ils quittaient cette formation.

- vers 8H30 GMT : Vitali Klitschko, l'un des chefs de l'opposition, appelle à la destitution de M. Ianoukovitch et à la convocation d'une élection présidentielle anticipée d'ici au 25 mai.

Vitali Klitschko annonce aussi que Viktor Ianoukovitch "a quitté la capitale".

- vers 10H40 GMT : le bras droit de l'opposante Ioulia Timochenko, Olexandre Tourtchinov, est élu président du Parlement ukrainien par 288 voix sur un total de 450. L'ancienne égérie de la "Révolution orange" pro-occidentale de 2004 avait été condamnée en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir.

- 10H45 GMT : la police ukrainienne déclare être "aux côtés du peuple" et partager ses aspirations à des "changement rapides".

- 11H30 GMT : une conseillère du président Ianoukovitch confirme que le président ukrainien se trouve à Kharkiv (est).

- 11H35 GMT : le Parlement vote la libération "immédiate" de Mme Timochenko.

- peu avant 12H00 GMT : le gouverneur de la région de Kharkiv, Mikhaïlo Dobkineon, annonce qu'un congrès des régions ukrainiennes pro-russes s'est ouvert samedi à Kharkiv, en présence de députés et gouverneurs russes.

- 12H15 GMT : le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, appelle le gouvernement et l'opposition à respecter l'accord de sortie de crise. De son côté, son homologue français Laurent Fabius "appelle les deux parties à éviter les violences et à respecter l'accord qu'elles ont conclu".

- 14H10 GMT : le président ukrainien Viktor Ianoukovitch annonce à la télévision qu'il n'a "pas l'intention" de démissionner et que "le pays assiste à un coup d'Etat". Il affirme que les décisions du Parlement sont "illégitimes"

- 14H30 GMT : l'armée annonce qu'elle "ne va pas s'impliquer" dans le conflit.

- 14H40 GMT : Moscou dénonce l'opposition ukrainienne et met en garde contre une menace sur la souveraineté de l'Ukraine.

- 15H15 GMT : le Parlement fixe l'élection présidentielle anticipée au 25 mai, destituant de facto Viktor Ianoukovitch.

- 15H50 GMT : Ioulia Timochenko est libérée de prison et part pour Maïdan. "La dictature est tombée" en Ukraine, se félicite l'opposante sur le site internet de son parti.

- 16h50 : le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague salue les "avancées extraordinaires" en Ukraine. Suit le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui salue la libération de Ioulia Timochenko. Puis la Maison Blanche qui rappelle qu'il revient aux Ukrainiens de "déterminer leur propre avenir".

- 17h00 GMT : le nouveau président du Parlement annonce que Viktor Ianoukovitch a essayé de prendre un avion pour la Russie mais en a été empêché par des gardes-frontières. Il se cache actuellement quelque part dans la région de Donetsk.

- 19h35 GMT : Ioulia Timochenko reçoit un accueil triomphal en arrivant sur le Maïdan. "Vous êtes des héros, vous êtes les meilleurs d'Ukraine !" lance l'opposante, en larmes et sur un fauteuil roulant, face à plus de 50.000 personnes.

aml-lc/mr

PLUS:hp