NOUVELLES

Mgr Gérald Cyprien Lacroix a officiellement été investi cardinal au Vatican samedi

22/02/2014 04:14 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT
AFP

VATICAN, État de la Cité du Vatican - L'archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, a officiellement été investi cardinal au cours d'une cérémonie présidée par le pape François, samedi, au Vatican.

Mgr Lacroix fait partie d'un groupe de 19 nouveaux cardinaux nommés en janvier dernier par le souverain pontife. Il est toutefois le seul provenant d'Amérique du Nord.

À 56 ans, il devient le troisième plus jeune cardinal au monde. Il s'est dit naturellement très heureux de sa promotion à l'issue de la cérémonie. «Il y a beaucoup de soleil dehors mais il y en a beaucoup dans mon coeur avec les gens qui m'accompagnent. Je suis béni avec mes parents qui sont présents», a-t-il mentionné.

Natif de Saint-Hilaire-de-Dorset, en Beauce, Gérald Cyprien Lacroix a été ordonné prêtre en 1988. Deux ans plus tard, Mgr Lacroix est devenu missionnaire en Colombie. En 2009, il était nommé évêque auxiliaire de Québec puis succédait à Marc Ouellet à l'archevêché de Québec deux ans plus tard.

Il devenait du même coup le primat de l'Église catholique canadienne. Mgr Lacroix, le quatrième cardinal canadien, rejoint ainsi les rangs de Marc Ouellet, qui poursuit désormais ses activités à Rome auprès du pape, de Jean-Claude Turcotte et de Thomas Collins.

Dimanche, une concélébration aura lieu lors de laquelle le pape François remettra un anneau à chacun des nouveaux cardinaux en symbole du lien unissant le cardinal à Jésus-Christ, a expliqué le cardinal Turcotte, ancien archevêque de Montréal.

«Mgr Lacroix sera sans doute lui aussi chargé de congrégations romaines, comme tout cardinal, et il aura le droit d'élire le nouveau pape jusqu'à l'âge de 80 ans, après quoi on nous donne congé», a-t-il indiqué en entrevue avec La Presse Canadienne.

«C'est un homme que j'apprécie beaucoup et qui a une belle chaleur humaine. Il est sûrement très ému de cette confiance que lui accorde le pape», a-t-il poursuivi, soulignant qu'il était très rare qu'un évêque soit nommé cardinal avant l'âge de 65 ans.

Benoit XVI présent

Par ailleurs, le pape émérite, Benoit XVI, a provoqué la surprise en assistant à la cérémonie de samedi dans la Basilique Saint-Pierre-de-Rome. Il a été chaleureusement applaudi et s'est assis au premier rang des cardinaux.

Il s'agissait du premier événement public réunissant le pape François et son prédécesseur depuis que Benoît XVI avait annoncé son intention de renoncer à sa charge, l'an dernier. Il était ainsi devenu le premier pape à prendre une telle décision depuis plus de 600 ans.

Son apparition semble laisser croire qu'après une année de réclusion, l'ancien pape pourrait réintégrer la vie publique au sein de l'Église catholique.

«Nous vous sommes reconnaissants pour votre présence parmi nous», a dit le nouveau cardinal et secrétaire d'État du Vatican, Pietro Parolin, à l'intention de Benoît XVI lors de son discours d'introduction, provoquant de nouveaux applaudissements dans l'assistance.

Les 19 cardinaux se sont tous dirigés vers lui pour le saluer après avoir reçu leur barrette rouge des mains du pape François, démontrant du même coup leur respect pour l'ancien pontife.

Dans son homélie, le pape François a soutenu que l'Église avait besoin du courage des nouveaux cardinaux, de leurs prières et de leur compassion et ce, à plus forte raison dans le «contexte actuel de douleur et de souffrance dans de nombreux pays à travers le monde».

«L'Église a aussi besoin de nous en tant qu'artisans de la paix, afin que nous établissions la paix par l'entremise de nos oeuvres, de nos espoirs et de nos prières.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Vatican en photos