NOUVELLES

Les autorités mexicaines capturent un puissant baron de la drogue

22/02/2014 03:38 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

MEXICO - Les autorités mexicaines ont capturé le plus puissant baron de la drogue du monde dans une ville touristique du Mexique, samedi, au terme d'une importante chasse à l'homme à travers l'État natal du légendaire narcotrafiquant, dont le cartel est le principal fournisseur de cocaïne aux États-Unis.

À son arrivée à l'aéroport de Mexico en provenance de Mazatlan, dans l'État de Sinaloa, Joaquin «El Chapo» Guzman, âgé de 56 ans, a été escorté par deux membres masqués de la marine mexicaine jusqu'à un hélicoptère qui l'attendait sur la piste afin de l'emmener en prison.

La marine mexicaine a arrêté Guzman vers 6 h 40 sans coup férir dans un luxueux condo donnant sur le Pacifique. Plus tard samedi, les autorités ont précisé qu'il avait été appréhendé en compagnie d'un homme identifié comme étant Carlos Manuel Hoo Ramirez, contredisant ainsi des renseignements antérieurs voulant que le malfrat était avec une femme au moment de son arrestation.

Un représentant du gouvernement des États-Unis a déclaré sous le couvert de l'anonymat que l'agence américaine de lutte contre le narcotrafic (DEA) et le corps policier Marshals Service avaient joué un rôle déterminant dans l'opération contre le chef du cartel Sinaloa.

Selon une source au sein des forces de l'ordre américaines, des informations recueillies dans le cadre d'une enquête réalisée par le département de la Sécurité intérieure avaient aussi aidé les autorités des États-Unis et du Mexique à découvrir la cachette de Guzman.

Le procureur général des États-Unis, Eric Holder, a qualifié cette capture de «victoire pour les citoyens des deux côtés de la frontière».

Grâce à une série d'arrestations effectuées durant les derniers mois, la police mexicaine a appris que Joaquin «El Chapo» Guzman se promenait autour de Culiacan, la capitale de l'État de Sinaloa.

D'après le procureur général du Mexique, Jesus Murillo Karam, la mission s'est déroulée entre le 13 et le 17 février. Des raids ont été menés dans sept maisons reliées entre elles et au système d'égouts de la ville par des tunnels.

M. Karam a raconté que la police avait aperçu Guzman à plusieurs reprises au cours de cette période, mais qu'elle avait décidé de reporter son arrestation pour ne pas faire courir de risques inutiles à la population. Les portes des demeures visées avaient été renforcées avec de l'acier, ce qui a retardé l'entrée des agents et possiblement permis au narcotrafiquant de s'échapper de nombreuses fois.

Un représentant des autorités américaines a indiqué sous le couvert de l'anonymat que des membres de l'équipe de sécurité du baron avaient aidé les forces de l'ordre à trouver leur patron après avoir été arrêtés plus tôt en février.

Joaquin «El Chapo» Guzman fait face à de multiples accusations en lien avec le narcotrafic aux États-Unis et figure sur la liste des personnes les plus recherchées de la DEA. Son empire s'étend de l'Amérique du Nord à l'Europe, en passant par l'Australie. Son cartel est impliqué dans la guerre sanglante que se livrent les narcotrafiquants dans certaines régions du Mexique depuis quelques années.

PLUS:pc