NOUVELLES

Le pape François reçoit Dilma Rousseff, plaisante sur le football

22/02/2014 02:33 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Le pape François a reçu vendredi soir la présidente brésilienne Dilma Rousseff, venue pour le consistoire où devait être créé samedi cardinal un archevêque brésilien, et a plaisanté avec elle de la neutralité de la prière et le football.

Selon le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, François a eu un "entretien ample et cordial" avec la présidente du pays le plus catholique du monde.

C'est la seconde fois que la présidente se rend au Vatican pour voir le pape argentin en audience privée.

Samedi, le pape proclame cardinaux 19 prélats, dont l'archevêque de Rio de Janeiro, Orani Joao Tempesta.

Mme Rousseff, dans une référence transparente à la prochaine Coupe du monde au Brésil, a offert au pape Bergoglio un maillot de l'équipe nationale brésilienne, numéroté 10, et signé de la légende du foot, Pelé, avec la dédicace "au pape avec respect et admiration", ainsi qu'un ballon signé de Ronaldo: "au pape François, une grande accolade de l'ami Ronaldo".

En plaisantant, le pape a alors fait remarquer qu'avec ces cadeaux on entendait l'inviter à prier pour que le Brésil remporte la coupe du monde. La présidente a alors répondu qu'on lui demandait au moins la neutralité, a rapporté le père Lombardi.

Le pape a offert de son côté un médaillon représentant "l'Ange de la paix".

La rencontre ne visait à aborder aucun thème politique et bilatéral particulier, avait par avance indiqué le Vatican.

Les relations entre le Brésil et le Saint-Siège se sont encore réchauffées depuis l'arrivée du pape François à la tête de l'Eglise, le gouvernement de gauche appréciant le soutien du pape aux communautés de base catholiques sur le continent latino-américain.

Le Brésil aurait aimer l'inviter pour la Coupe du monde, sachant bien sa passion pour le ballon rond, selon de sources diplomatiques brésiliennes. Mais cette visite est totalement exclue, le pape s'étant déjà rendu au Brésil pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en juillet dernier, et devant aller d'ici au mois d'août en Terre Sainte et en Corée du Sud.

jlv/jh

PLUS:hp