NOUVELLES

Le nouveau premier ministre de l'Italie Matteo Renzi est assermenté

22/02/2014 09:41 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

ROME - Matteo Renzi est devenu, samedi, le plus jeune premier ministre de l'Italie en promettant une nouvelle ère de stabilité gouvernementale.

Le politicien ambitieux âgé de 39 ans a quitté son poste de maire de Florence pour occuper son premier emploi au sein du gouvernement national.

Il a insisté sur le fait que le leadership politique italien devait être plus audacieux. Tout juste avant d'être assermenté, M. Renzi a publié un message sur Twitter déclarant que le travail serait ardu, mais qu'il livrerait la marchandise.

L'économie italienne commence à peine à montrer des signes de relance après plusieurs années de stagnation. Le taux de chômage chez les jeunes oscille autour de 40 pour cent.

Le nouveau ministre de l'Environnement, Gian Luca Galletti, a mentionné en entrevue avec une chaîne de télévision que Matteo Renzi avait mené la première rencontre du cabinet «davantage comme une réunion de conseil d'administration».

M. Renzi s'est aliéné des factions de sa propre formation politique, le Parti démocrate, après avoir damé le pion à son prédécesseur, Enrico Letta, quelques jours seulement après avoir déclaré publiquement qu'il briguerait le poste de premier ministre seulement par le biais d'élections générales.

D'ailleurs, lors d'une brève cérémonie de passation des pouvoirs, samedi, M. Letta a donné une poignée de main glaciale à son remplaçant sans même échanger un regard avec lui.

Cette froideur contraste avec la relation cordiale que Matteo Renzi entretient avec le rival des démocrates, l'ancien premier ministre d'allégeance conservatrice Silvio Berlusconi.

Peu avant d'évincer Enrico Letta, M. Renzi avait conclu un accord avec M. Berlusconi pour qu'ils travaillent ensemble à l'élaboration d'une réforme électorale visant à réduire l'influence des petits partis sur le gouvernement.

PLUS:pc