NOUVELLES

La boîte mail du président colombien piratée

22/02/2014 09:29 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

La boîte mail du président de Colombie Juan Manuel Santos a été la cible d'un piratage, selon une information publiée samedi par la presse locale, conduisant le gouvernement à annoncer un renforcement de sa sécurité.

Des personnes non identifiées ont eu accès aux courriels de M. Santos, portant sur "un achat d'oeuvres d'art qui n'a finalement pas eu lieu" et le paiement de frais de scolarité de sa fille Maria Antonia, selon le premier quotidien national, El Tiempo.

Le chef de l'Etat a été averti il y a quelques jours de cette affaire, précise le journal. De son côté, le ministre de la Défense, Juan Carlos Pinzon, a affirmé que les autorités allaient "renforcer la sécurité et en premier lieu celle du président"

Le ministre a ajouté que la Colombie avait sollicité l'expertise de plusieurs pays (Espagne, Royaume-Unis, Corée du Sud et Israël) dans ce domaine.

Cette affaire survient après un scandale autour de l'espionnage présumé de représentants du gouvernement, chargés des pourparlers de paix ouverts depuis novembre 2012 à Cuba avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), la principale guérilla du pays et la plus ancienne d'Amérique latine.

Une enquête est actuellement en cours afin de déterminer si une cellule de l'armée a procédé à des écoutes illégales des négociateurs qui mènent des discussions avec cette rébellion, afin de tenter de résoudre un conflit qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts en 50 ans.

Deux responsables des services de renseignement militaire ont déjà été relevés de leur fonction.

str/pz/jr

PLUS:hp