NOUVELLES

JO-2014 - Marit Bjoergen entre chez les triplés d'or

22/02/2014 01:20 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

Marit Bjoergen, victorieuse du 30 km samedi matin, a permis à la Norvège de redresser la tête en ski de fond et rejoint la Bélarusse Darya Domracheva (biathlon) et le Russe Victor An (patinage vitesse) dans le club fermé des triple médaillés d'or aux JO de Sotchi.

Cette journée a également été marquée par la troisième médaille d'or autrichienne en ski alpin: après Matthias Mayer (descente), Anna Fenninger (super-G), Mario Matt a remporté le slalom messieurs.

En Norvège, on la surnomme "Gull Marit" ("Marit en or"). Bjoergen a pleinement justifié ce surnom en remportant le 30 km, devant deux compatriotes, Therese Johaug et Kristin Stoermer Steira.

Et ce titre affole un peu plus les statistiques. Il s'agit de sa troisième médaille d'or à Sotchi, de son sixième titre olympique en ajoutant les trois décrochés à Vancouver-2010.

Bjoergen ajoute une dimension longévité à ses performances. Elle était déjà la doyenne des championnes olympiques de ski de fond depuis son sacre dans le skiathlon en début de Jeux, puis celui du sprint par équipes. Elle a de nouveau amélioré ce "record" de quelques jours en le portant à 33 ans et 338 jours.

En revanche, un autre Norvégien, Ole Einar Bjoerndalen, 40 ans, a perdu son dernier pari. Quatrième du relais 4x7,5 km en biathlon, il a laisser filer l'occasion de rejoindre le trio en or (Bjoergen, Domracheva, An) mais aussi de porter à 14 son record du nombre de médailles aux JO d'hiver. Et il est peu probable qu'il soit là en 2018, à Pyeonchang, en Corée du Sud, skis aux pieds et carabine sur le dos, à l'âge de 44 ans...

- La Russie en tête -

Ecartée du podium en biathlon, la Norvège a regardé la Russie remporter l'épreuve au sprint et dans une chaude ambiance devant l'Allemagne et l'Autriche.

Les Russes ont récolté une autre médaille d'or grâce à un athlète d'origine américaine Vic Wild, déjà titré en géant parallèle. Il a remporté le slalom parallèle, devenant le premier snowboardeur à s'adjuger deux titres dans les mêmes Jeux.

Ces deux médailles d'or (entre autre) permettent à la Russie de s'emparer de la première place du classement des médailles (29 dont 11 or), devant la Norvège (25 dont 11 or).

Pour reprendre la première place dimanche avant la cérémonie de clôture, les Norvégiens compteront notamment sur Petter Northug sur le 50 km de ski de fond, alors que les Russes miseront sur le bob à quatre piloté par Alexander Zubkov, un proche ami du président Vladimir Poutine.

La finale du hockey sur glace (Canada - Suède), ultime épreuve des JO, n'aura pas d'incidence sur le classement final.

Considérée comme le "pays du ski", l'Autriche, elle, se concentre sur sa spécialité. Et ça marche. Elle a décroché une troisième médaille d'or, grâce à Mario Matt, vainqueur du slalom devant son compatriote Marcel Hirscher, et le Norvégien Henrik Kristoffersen, 19 ans.

Le tracé tortueux de la seconde manche planté par Ante Kostelic, père d'Ivica, a piégé plusieurs prétendants, dont les deux Français (Grange et Pinturault), mais aussi l'Allemand Felix Neureuther et l'Américain Ted Ligety, sacré en géant mercredi.

Côté dopage... Au lendemain de l'annonce des deux premiers cas positifs (une biathlète allemande et un bobeur italien), un troisième a été révélé: celui de la fondeuse ukrainienne Marina Lisogor, 30 ans. Elle avait terminé 58e du 10 km classique et du sprint.

pga/jr

PLUS:hp