NOUVELLES

Jean-François Fortin ne briguera pas la direction du Bloc québécois

22/02/2014 09:18 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

Le député fédéral de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, ne sera pas candidat à la succession de Daniel Paillé à la tête du Bloc québécois.

Il a plutôt choisi d'appuyer la candidature de son collègue André Bellavance, député de Richmond Arthabaska.

M. Fortin en a fait l'annonce samedi matin à Trois-Rivières où les délégués du Bloc québécois tiennent une rencontre.

« J'ai eu la profonde conviction, en discutant avec mon collègue, que ma vision de l'avenir de notre formation politique pouvait très bien trouver une place de choix sous la gouverne d'André Bellavance. De par l'écoute qu'il a su démontrer et la sincérité de son approche, j'ai été immédiatement convaincu qu'il ferait un bon chef », a expliqué le député bloquiste.

Le député Fortin tenait entre autres à mener à bien l'organisation du congrès national du Bloc québécois, qui se tiendra au mois de mai prochain à Rimouski.

« Je ne souhaitais pas délaisser cette tâche cruciale [au profit d'une course à la chefferie] et abandonner cette démarche d'orientation qui est en cours et qui nous permettra d'adopter notre prochain programme politique », a fait valoir M. Fortin.

Rappelons que Daniel Paillé, atteint d'épilepsie, a quitté la gouverne du parti pour des raisons de santé le 16 décembre dernier. Ce départ était inattendu, tout juste avant le temps des Fêtes.

Jean-François Fortin a été candidat à la direction du Bloc en 2011. Il était passé à 39 voix de se qualifier au dernier tour de scrutin.

PLUS:rc