NOUVELLES

Ioulia Timochenko, en larmes, salue à Kiev «les héros de l'Ukraine»

22/02/2014 03:52 EST | Actualisé 22/02/2014 03:53 EST
AFP

L'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko, tout juste libérée de prison, a reçu samedi un accueil triomphal face à plus de 50 000 personnes rassemblées sur le Maïdan, place centrale de Kiev, à qui elle a demandé de poursuivre le combat.

"Vous êtes des héros, vous êtes les meilleurs d'Ukraine !", a lancé Ioulia Timochenko, en larmes et assise sur un fauteuil roulant.

La foule scandait "Ioulia, Ioulia, Ioulia".

"Je n'ai pas reconnu Kiev, avec les voitures brûlées, les barricades, mais c'est une autre Ukraine, l'Ukraine des hommes libres", a-t-elle affirmé, quelques heures après la destitution par le Parlement du président Viktor Ianoukovitch.

Le portrait de Ioulia Timochenko grand format figurait au centre du Maïdan, la place de l'Indépendance à Kiev, occupée depuis trois mois jour et nuit par des manifestants hostiles au président Ianoukovitch.

"Si quelqu'un vous dit que c'est terminé et que vous pouvez rentrer chez vous, n'en croyez pas un mot, vous devez finir le travail", leur a-t-elle demandé.

"Si ceux qui ont tué et ceux qui en ont donné l'ordre ne sont pas punis avec la plus grande sévérité, cela sera une honte éternelle", a ajouté Ioulia Timochenko.

Près de 80 personnes sont mortes à Kiev entre mardi et jeudi dans les affrontements entre manifestants et policiers, qui ont tiré à balles réelles.

L'ex-Premier ministre, égérie de la Révolution orange en 2004, arborait sa tresse emblématique. Elle était emprisonnée depuis 2011 pour abus de pouvoir. Le Parlement a voté samedi sa "libération immédiate".

Avant son arrivée, des prêtres avaient célébré une cérémonie religieuse pour l'une des victimes des violences du début de la semaine.

Dans la foule, beaucoup ont allumé leurs portables, créant une aura de lumière, tandis que des gens allumaient des cierges et tenaient des fleurs à la main, avant de chanter l'hymne national.

"Nous sommes venus pour Ioulia, nous avons toujours voté pour elle. Les autres responsables de l'opposition peuvent être ses adjoints, mais c'est elle le vrai chef", a affirmé Victoria, femme au foyer.

Le parlement a voté samedi la tenue d'une présidentielle anticipée le 25 mai, au lendemain de la signature d'un accord entre l'opposition et le pouvoir.

Mais le président Viktor Ianoukovitch a dénoncé un "coup d'Etat" et affirmé qu'il refusait de démissionner.

INOLTRE SU HUFFPOST

Kiev à feu et à sang: les manifs de février 2014