NOUVELLES

Sotchi 2014: Jones, Humphries, Junio et Bilodeau parmi les favoris pour porter le drapeau à la cérémonie de clôture

22/02/2014 11:15 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT
John Berry via Getty Images
SOCHI, RUSSIA - FEBRUARY 7: Hayley Wickenheiser is the flag bearer for Canada during the Opening Ceremony of the 2014 Winter Olympic Games at the Fisht Olympic Stadium on February 7, 2014 in Sochi, Russia. (Photo by John Berry/Getty Images)

SOTCHI, Russie - Il y a plus d'une semaine, Denny Morrison a suggéré que son coéquipier Gilmore Junio soit le porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Sotchi.

Junio avait offert à Morrison de lui céder sa place dans l'épreuve de 1000 mètres en patinage de vitesse longue piste, et ça lui a permis de décrocher une médaille d'argent. L'Albertain, de Calgary, était conscient que Morrison, de Fort St. John, en C.-B., avait de meilleures chances de décrocher une médaille sur cette distance. Ç'a été l'une des très bonnes histoires du Canada, qui en a compté plusieurs, lors des Jeux de Sotchi.

Junio, Alexandre Bilodeau, Kaillie Humphries, Jennifer Jones, les soeurs Dufour-Lapointe — et même le poteau d'un filet de hockey — ont été mentionnés dans les discussions entourant l'identité du porte-drapeau canadien lors de la cérémonie de clôture dimanche.

Morrison fait aussi partie des candidats pour devenir le porte-drapeau, après avoir acquis une médaille de bronze au 1500 m et être passé très près d'en obtenir une deuxième lors de la poursuite par équipes samedi.

Bilodeau, de Rosemère, a surmonté une mauvaise performance en qualifications pour réaliser la prestation de sa vie en finale du ski de bosses et décrocher sa deuxième médaille d'or consécutive aux Jeux olympiques. Il a retrouvé son frère Frédéric, qui souffre de paralysie cérébrale, et l'a enlacé dans ses bras pour offrir l'un des moments marquants de ces jeux. Bilodeau est cependant déjà retourné chez lui, ce qui signifie qu'il aurait à prendre de nouveau l'avion vers Sotchi pour participer à la cérémonie de clôture.

Humphries, de Calgary, et sa coéquipière Heather Moyse, de Summerside, à l'Î.-P.-É., a démontré qu'elle avait des nerfs d'acier et a propulsé son bob vers un deuxième titre olympique de suite.

Pour sa part, Jones, de Winnipeg, a compilé une fiche de 11-0 après la phase préliminaire et les éliminatoires pour procurer une troisième médaille d'or aux Canadiennes en curling féminin — vingt-quatre heures avant la victoire de son compatriote Brad Jacobs chez les hommes.

Marie-Philip Poulin, qui a réussi le but en or pour le Canada en hockey féminin, aurait dû être prise en considération pour cet honneur, même si c'est sa coéquipière Hayley Wickenheiser qui a occupé cette fonction lors de la cérémonie d'ouverture des jeux. Poulin avait marqué les deux buts du Canada en finale olympique il y a quatre ans, et son doublé dans le match pour la médaille d'or à Sotchi a procuré un gain de 3-2 aux représentantes de l'unifolié contre les Américaines.

De son côté, la Montréalaise Justine Dufour-Lapointe a décroché la première médaille d'or du Canada aux Jeux de Sotchi, en bosses chez les dames, et sa soeur Chloé a complété le doublé. Justine a tenu la main de sa soeur sur le podium, lors de la cérémonie de remise des bouquets — l'une des images fortes de ces JO.

À deux reprises auparavant, deux athlètes ont partagé la tâche de porte-drapeau: les patineurs artistiques Jamie Sale et David Pelletier en 2002 et les rameuses Marnie McBean et Kathleen Heddle en 1996.

» TOUTES LES DERNIÈRES NOUVELLES DANS NOTRE SECTION SPÉCIALE SOTCHI 2014

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014 en photos
Les médailles des Québécois à Sotchi