NOUVELLES

Extreme Sailing Series - Groupama démâte, un équipier légèrement blessé

22/02/2014 04:29 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Groupama, le catamaran skippé par le Français Franck Cammas, a démâté samedi dans la 5e régate des Extreme Sailing Series de Singapour lors d'une collision avec un autre concurrent et l'un des cinq membres de l'équipage du bateau français a été légèrement blessé.

Groupama a été percuté par Team Aberdeen Singapore, l'un des 12 Extreme 40 -des catamarans d'une douzaine de mètres de long- engagés dans les courses de Singapour. La collision, très violente, a eu lieu quelques mètres avant l'arrivée de la 5e manche, le skipper de Team Aberdeen Singapore, l'Australien Nick Moloney, ayant manifestement perdu le contrôle de son catamaran dans une risée plus forte que les autres.

Team Aberdeen Singapore est littéralement monté sur Groupama qui se dirigeait vers la ligne d'arrivée, provoquant la chute immédiate du mât du bateau français.

Trois des cinq membres de l'équipage de Groupama ont sauté à l'eau -dont Cammas- lors du choc et un autre, le tacticien/régleur de grand-voile Tanguy Cariou, resté à bord, a été légèrement blessé à l'arcade sourcilière. Il a par précaution été évacué dans un hôpital en ambulance, selon les organisateurs.

En 1998 à Royan, lors d'une régate du circuit Orma (trimarans de 18,60 m), Cammas avait déjà été victime d'une collision très violente lorsque Banque Populaire, barré par Francis Joyon, avait coupé en deux le flotteur sous le vent de Groupama 1.

"On a pas mal de dégâts parce que, forcément, deux bateaux encastrés comme ça, ça n'aide pas, a ensuite déclaré Cammas, 41 ans. Les bras et les coques, chez nous ça va. Eux (Team Aberdeen Singapore), les coques sont un peu abîmées. Nous, les dégâts c'est un mât, une voile, peut-être un foc, le gennaker ça va (...). Il y a aussi un trou sur le filet (trampoline). Il faut qu'on trouve un mât, on a un jeu de drisses prêt".

"On ne l'a pas vu du tout arriver (...), a-t-il ajouté. Nick m'a dit qu'il n'avait pas pu contrôler son bateau car il a eu un coup de gîte et ils étaient en train d'enrouler le gennaker. Ca ne favorise pas la conduite du bateau..."

"Je pense qu'on a ce qu'il faut pour courir demain (dimanche, dernier jour des régates de Singapour), a noté Cammas. Il y a un peu de boulot (sur le bateau) mais il n'y a pas de drame".

Groupama occupait la 4e place du classement général provisoire samedi matin avant le début des courses de la journée et l'Extreme 40 suisse Alinghi était largement en tête de la flotte.

Moloney, 45 ans, est l'une des légendes de la voile australienne, ayant participé à plusieurs courses océaniques, notamment le Vendée Globe 2004-2005.

heg/jcp

PLUS:hp