NOUVELLES

Espagne - 25e journée - Martino: "Une très mauvaise lecture de ma part"

22/02/2014 04:55 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

L'entraîneur du FC Barcelone Gerardo Martino a fait son mea culpa samedi après la défaite contre la Real Sociedad (3-1) et son expulsion à la pause, reconnaissant une "très mauvaise lecture de (sa) part" de la tactique à appliquer face aux Basques.

Contrairement à la victoire mardi en Ligue des champions contre Manchester City (2-0) ou au match nul obtenu contre le club de Saint-Sébastien il y a dix jours en Coupe du Roi (1-1), le technicien argentin avait choisi de ne pas aligner ensemble à Anoeta ses quatre meilleurs milieux relayeurs.

Il a privilégié une formation avec trois attaquants (Neymar, Lionel Messi et Pedro) et un double pivot Sergio Busquets-Alex Song qui a beaucoup souffert face à la Real.

"Nous estimions que c'était un match où nous devions rechercher davantage la profondeur et, avant la rencontre, j'ai estimé que cette profondeur, il fallait la rechercher en alignant un attaquant de plus", a expliqué "El Tata" Martino.

"C'a été probablement une très mauvaise lecture de ma part de ce dont nous avions besoin (...) L'adversaire a très bien joué, il nous a été supérieur", a-t-il reconnu.

Car les Barcelonais, dépassés par la vivacité d'Antoine Griezmman et de ses partenaires, ont progressivement perdu la tête: Lionel Messi, qui avait égalisé en première période, a été très discret, Neymar a cruellement manqué de rythme et Martino lui-même a été exclu à la pause.

Selon le compte-rendu de l'arbitre, l'entraîneur argentin a été exclu pour avoir insulté dans le tunnel des vestiaires l'adjoint de son homologue de la Real, le traitant de "pelotudo" ("crétin").

Martino, qui a achevé la rencontre dans les tribunes, a néanmoins refusé de commenter cette sanction.

"Concernant mon exclusion, je n'ai rien à dire. L'arbitre a pris la décision qu'il a prise, rien de plus", a-t-il commenté, visage fermé.

C'est la deuxième défaite depuis trois semaines en Championnat d'Espagne pour le Barça, déjà surpris par Valence début février (2-3) et qui abandonne à nouveau sa première place, au profit cette fois du Real Madrid.

Martino a néanmoins souligné que le derby entre le Real et l'Atletico dimanche prochain pourrait permettre aux Catalans de refaire une partie de leur retard.

"Il y a la douleur de la défaite, la douleur d'avoir perdu une autre fois la première place du Championnat, mais nous continuons de regarder de l'avant, a-t-il assuré. Nous devons essayer de nous remettre parce que nous avons un nouvelle opportunité la semaine prochaine et nous allons continuer à nous battre jusqu'au bout."

jed/cle/chc

PLUS:hp