NOUVELLES

Vote crucial pour les employés du Massif de Charlevoix

21/02/2014 08:05 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Les employés du Massif de Petite-Rivière-Saint-François vont à nouveau se prononcer ce soir sur la recommandation de la conciliatrice. Le Groupe Le Massif menace de cesser ses activités dès lundi si les employés rejettent la proposition.

La direction estime que le climat d'incertitude nuit à sa clientèle et les annulations se sont multipliées depuis le rejet des dernières offres.
La Confédération des syndicats nationaux (CSN) affirme plutôt que les compressions amorcées par le Massif l'automne dernier expliquent la baisse de clientèle.

« On a fermé le chalet au pied de la montagne, on a fermé des remontes-pentes, on a fermé des pistes, on a fermé des restaurants et aujourd'hui on tente de nous faire accroire qu'il y a une baisse de la clientèle et que c'est en raison des employés et de la négociation en cours », déplore la présidente du Conseil centrale de Québec-Chaudière-Appalaches, Ann Gingras.

Le syndicat souligne que sur le site Facebook du Massif on retrouve des commentaires peu élogieux de skieurs qui se plaignent des files d'attente interminables aux remontées mécaniques autant qu'au restaurant.

La durée de la convention collective - six ans - et les augmentations salariales proposées sont les deux principaux points en litige.

Le Massif proposait au départ 9 % d'augmentation sur six ans, mais la conciliatrice a bonifié l'offre à 11,5 % sur six ans.

PLUS:rc