NOUVELLES

Un Canadien reçoit deux prix pour son apport technique au milieu du cinéma

21/02/2014 01:20 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Les principaux Oscar n'ont pas encore été remis, mais le Canada compte déjà l'un des gagnants les plus primés de l'année par l'Académie qui décerne les précieuses statuettes.

L'ingénieur en logiciel Eric Veach a remporté deux prix lors d'un récent gala soulignant le travail des experts qui, loin des caméras, font en sorte que la magie puisse avoir lieu sur le grand écran. Quelques jours après avoir reçu une plaque et un certificat des mains des acteurs Kristen Bell et Michael B. Jordan, Veach affirme avoir encore de la difficulté à croire ce qui lui arrive.

La thèse de doctorat produite par Veach en 1997, au sujet du comportement de la lumière, a permis aux cinéastes de créer par ordinateur des images plus réalistes, tandis que la recherche qu'il a effectuée plus tard sur l'ombrage a contribué à la création des créatures poilues de «Monsters, Inc.» («Monstres, inc»).

Le 15 février dernier, il faisait partie des 52 personnes honorées pour 19 avancées scientifiques et techniques par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui remet également les Oscar.

Le génie de l'informatique originaire de Sarnia, en Ontario, a étudié les mathématiques à l'Université de Waterloo et a obtenu un doctorat en informatique de l'Université Stanford.

C'est à cet endroit qu'il a découvert la meilleure méthode pour simuler la manière dont la lumière est reflétée dans un environnement. Les studios de cinéma en ont pris bonne note et ont utilisé ses découvertes pour produire des images plus réalistes par ordinateur.

«L'oeil perçoit vraiment lorsque l'éclairage n'est pas correct», a noté Veach, qui habite maintenant près de Seattle et travaille pour Google.

Selon lui, il importe de rendre correctement la lumière indirecte, celle qui est reflétée d'un objet à un autre, sous une table ou sur le rebord d'une cape de superhéros, par exemple.

Il y a de nombreuses années, ces effets devaient être faits manuellement ou avec des ordinateurs très dispendieux, explique Veach.

«Ce n'est que récemment que les ordinateurs sont devenus assez rapides pour que les studios décident qu'il est moins dispendieux de simuler l'effet physique que de demander aux artistes de passer tout leur temps à tenter de rendre les choses réalistes», a-t-il expliqué, ajoutant que les créateurs peuvent maintenant se concentrer sur l'aspect plus artistique de leur travail.

Après avoir reçu son diplôme de l'Université Stanford, Veach a travaillé aux studios d'animation Pixar, près de San Francisco, de 1998 à 2000. Avec son collègue Tom Lokovic, il a travaillé sur la façon de créer des cheveux et de la fourrure réalistes pour le film d'animation «Monsters, Inc.»

«Pour que ce soit réaliste, on avait besoin d'ombres très précises», précise-t-il au sujet de son travail, qui a valu au duo un prix technique de l'Académie.

Les gagnants de ces prix scientifiques reçoivent des certificats ou des plaques plutôt que les célèbres statuettes, mais selon Veach, ces prix sont tout de même reconnus comme étant de très grands honneurs dans la communauté scientifique et technique.

Une portion de la remise de ces prix techniques sera présentée lors de la cérémonie des Oscar, le 2 mars.

PLUS:pc