NOUVELLES

Obama/dalaï lama: "un message fort" dit le Premier ministre tibétain en exil

21/02/2014 12:36 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

La rencontre qui a eu lieu vendredi matin à la Maison Blanche entre Barack Obama et le dalaï lama envoie un "message fort" aux Tibétains, a jugé le Premier ministre tibétain en exil.

"Cela envoie un message très fort aux Tibétains à l'intérieur du pays parce que cela leur donne l'espoir que leurs voix sont entendues, même par la personne la plus puissante du monde", a déclaré à l'AFP Lobsang Sangay à l'issue de l'entrevue entre les deux leaders.

"Le respect montré à sa sainteté par Barack Obama signifie beaucoup pour les Tibétains à travers le monde, et plus particulièrement au Tibet", a-t-il ajouté.

M. Sangay, élu à ce nouveau poste en 2011 après que le dalaï lama a quitté son rôle politique, a précisé que le président américain avait interrogé le dalaï lama sur la situation des droits de l'homme des Tibétains.

Le dalaï lama a redit au président Obama qu'il était favorable à une solution intermédiaire: il souhaite davantage d'autonomie pour le Tibet plutôt qu'une indépendance formelle.

La Chine avait vivement critiqué à l'avance la rencontre entre le président Obama et le chef spirituel tibétain en exil, mais selon Lobsang Sangay, il s'agit d'une "posture artificielle". "Ils savent que sa sainteté n'est pas un indépendantiste, ils le savent très bien", a-t-il noté.

"Comme sa sainteté le dit toujours, ce que nous faisons n'est pas anti-chinois. Cette rencontre doit donc être vue dans ce contexte, ce que nous cherchons est une réelle autonomie à l'intérieur de la Chine", a-t-il repris.

"Nous voulons que cesse la répression contre les Tibétains mais nous ne cherchons pas à nous séparer de la Chine. C'est une proposition gagnant-gagnant pour la Chine et le gouvernement chinois", a-t-il conclu.

sct/bdx/mdm

PLUS:hp