NOUVELLES

Mondial-2014 - Ronaldo "très optimiste" pour la Seleçao

21/02/2014 12:35 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

L'ex-attaquant du Brésil Ronaldo, actuel membre du Comité d'organisation local (COL) du Mondial-2014, s'est dit "très optimiste" sur les chances de son équipe nationale dans la compétition, vendredi en conférence de presse à Florianopolis (sud).

"Je suis très optimiste sur l'organisation de la Coupe du monde, mais aussi sur la Seleçao, a déclaré le Fenômeno. La dernière compétition officielle (la Coupe des Confédérations 2013 remportée par le Brésil, ndlr) a été une belle démonstration du fait que la Seleçao est un favori comme toujours".

"Avec du temps et des entraînements, je suis sûr que +Felipao+ (Scolari, le sélectionneur du Brésil, ndlr) perfectionnera encore plus l'équipe", a-t-il ajouté.

Interrogé sur sa préférence pour le poste d'avant-centre, qui fut le sien, le meilleur buteur de l'histoire des Coupes du monde (15 buts) a répondu: "C'est à Felipao de le définir. Il en a déjà appelé, il y a Fred, Jô, Leandro Damiao, et d'autres peuvent peut-être apparaître".

A propos d'Adriano, attaquant de 32 ans qui a rejoué en match officiel en février après deux ans d'inactivité et qui fut en 2005 et 2006 titulaire en équipe nationale, Ronaldo a dressé un parallèle avec sa propre expérience.

"Je me suis blessé deux ans avant la Coupe du monde 2002 et j'ai passé deux ans à me soigner, a-t-il rappelé. C'avaient été deux ans difficiles. Je me suis rétabli, j'ai rejoué en club, Felipao m'a fait confiance et ça a marché à la Coupe du monde", dont il fut le meilleur buteur avec notamment un doublé en finale contre l'Allemagne (2-0).

"Adriano, tout le monde l'aime et le soutient, mais il n'y a que lui qui puisse donner la réponse, a souligné Ronaldo. On espère qu'il la donnera, ce n'est pas seulement une question sportive, mais aussi une question de vie. S'il donne la réponse, après on pourra dire s'il mérite ou non la convocation" pour le tournoi.

Une Coupe du monde à la maison, au Brésil ? "J'ai quelques années de plus, et quelques kilos aussi, mais c'est sûr que j'aurais adoré jouer une Coupe du monde dans mon pays", a dit le joueur retraité, qui accusait parfois une surcharge pondérale, déclenchant les rires dans la salle de conférence de presse.

ybl/cle

PLUS:hp