NOUVELLES

L'Indonésie protège les raies

21/02/2014 10:17 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

DJAKARTA, Indonésie - L'Indonésie est dorénavant le plus important sanctuaire mondial de raies.

Le gouvernement indonésien a annoncé vendredi que les raies qui se trouvent dans les 5,8 millions de kilomètres carrés d'océan de l'archipel seront protégées contre la pêche et l'exportation.

L'Indonésie a ainsi décidé que les raies ont une plus grande valeur vivantes que mortes. Une raie morte vaut tout au plus 500 $ US, mais une étude publiée l'an dernier dans le journal scientifique PLoS One démontrait d'une raie vivante peut générer jusqu'à 1 million $ US en revenus pendant sa vie, essentiellement en attirant des plongeurs qui veulent nager à ses côtés.

Un représentant de l'organisme environnemental Conservation International Indonesia a confié que les dirigeants indonésiens ont été tout simplement estomaqués par la valeur touristique des raies.

L'Indonésie a estimé l'an dernier que ses eaux abritent quelque 17 000 raies.

La loi protégeant les raies a été adoptée le 27 janvier. Des écologistes s'affairent maintenant à éduquer les pêcheurs, avec l'aide du milieu des affaires, de l'armée, de la police et de dirigeants locaux. Certains pêcheurs ont déjà commencé à convertir leurs bateaux pour accueillir les plongeurs.

Un responsable indonésien a annoncé, lors de la conférence de presse vendredi, que 200 policiers spéciaux seraient embauchés pour protéger les zones de conservation et assurer le respect de la loi.

Seulement en Indonésie, le tourisme associé aux raies génère des revenus annuels de 15 millions $ US, selon l'étude de PLoS One.

Les deux types de raies retrouvés en Indonésie, la raie manta et la mobula, sont chassées pour leurs branchies, auxquelles on prête des vertus médicinales. Elles sont aussi fréquemment capturées accidentellement par les pêcheurs.

Une hausse de la demande a mené à une réduction importante des populations au cours des dernières années. Le milliardaire britannique Richard Branson a notamment sonné l'alarme, tandis que la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction imposait de nouvelles restrictions commerciales sur cette espèce.

Les raies peuvent mesurer jusqu'à huit mètres d'envergure et vivre jusqu'à 50 ans, mais leur reproduction est très lente. La raie est jugée vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature.

La pêche de la raie est aussi interdite en Australie, en Équateur, sur le territoire de l'Union européenne, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, au Philippines, à Guam, à l'île micronésienne de Yap, au Commonwealth des Mariannes du Nord et dans les États américains d'Hawaï et de la Floride.

PLUS:pc