NOUVELLES

La CSN dénonce des compressions au casino de Montréal

21/02/2014 09:21 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT
Casino de Montreal

Des employés du casino de Montréal verront leur nombre d'heures de travail réduites au cours des prochaines semaines, d'après la CSN.

La centrale syndicale avance que ces compressions se traduiront par des mises à pied pour certains employés et la perte de postes à temps plein pour d'autres.

Les emplois précaires au casino de Montréal seront en nette progression, dénonce le président du Syndicat des employés de la Société des casinos du Québec, Stéphane Larouche, dans un communiqué. Il ajoute que ces compressions auront un effet direct sur les services offerts aux clients.

De son côté, la Société des casinos fait valoir qu'elle doit constamment réévaluer ses activités, notamment avec les changements technologiques, ce qui se traduit par des pertes d'emplois, mais aussi des créations de postes. « Dans l'ensemble de nos casinos, annuellement, on embauche environ 300 personnes », souligne le porte-parole Patrick Howe de la filiale de Loto-Québec.

Les syndicats des trois autres casinos de Loto-Québec s'attendent à des réductions du nombre d'heures de travail dans ces établissements, mentionne la CSN.

Par ailleurs, la centrale syndicale critique la gestion de la Société des casinos et la pression du gouvernement québécois pour que Loto-Québec lui verse des dividendes plus élevés dans un contexte où, selon la CSN, la clientèle internationale ne semble pas au rendez-vous, malgré les travaux de réaménagement du casino de Montréal.