NOUVELLES

Italie: Renzi pourrait présenter sa liste de ministres vendredi

21/02/2014 06:38 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Le chef du gouvernement désigné Matteo Renzi pourrait rencontrer dans l'après-midi le président de la République Giorgio Napolitano pour accepter officiellement de former le nouvel exécutif et lui présenter la liste de ses ministres, ont indiqué des sources de son parti.

"Même si ce n'est pas encore officiel, le secrétaire (Matteo Renzi, ndlr) pense monter vers 16H00 (15H00 GMT) pour voir le président, accepter formellement le mandat de chef du gouvernement et présenter ses ministres", a indiqué à l'AFP une source du Parti démocrate (PD) dont M. Renzi est le leader.

Plusieurs autres médias, notamment le quotidien La Repubblica et la chaîne de télévision Sky TG-24, donnaient les mêmes indications.

Il n'était pas clair en revanche dans l'immédiat si la cérémonie de prestation de serment aura lieu vendredi ou samedi, pour donner aux ministres désignés le temps de venir dans la capitale.

Selon la Constitution italienne, les ministres sont nommés par le président de la République sur proposition du chef du gouvernement désigné.

Il est donc de coutume que le chef du gouvernement désigné présente au préalable au chef de l'Etat la liste de son exécutif.

M. Renzi avait annoncé officiellement mercredi qu'il comptait "lever la réserve" et accepter officiellement de former le gouvernement, seulement samedi.

M. Renzi doit encore finaliser un accord de programme avec ses alliés, principalement le Nouveau Centre Droit (NCD) d'Angelino Alfano, ex-dauphin de Silvio Berlusconi.

M. Alfano craint d'être écrasé par les deux grands partis italiens, le PD de M. Renzi et Forza Italia du Cavaliere (qui est dans l'opposition mais pourrait approuver certaines lois). Pour assurer sa survie politique, il a posé des conditions précises sur le programme et la composition du gouvernement.

MM. Renzi et Alfano ont tenu une réunion dans la nuit de jeudi à vendredi avec leurs plus proches collaborateurs.

Le chef du gouvernement désigné aurait demandé à Angelino Alfano de choisir entre le poste de vice-Premier ministre et celui de ministre de l'Intérieur, deux charges que ce dernier occupait en même temps dans le précédent gouvernement d'Enrico Letta, indiquent les médias.

Selon le Corriere della Sera, M. Alfano devrait opter pour le poste de ministre de l'Intérieur.

Le nom du ministre de l'Economie reste encore inconnu. Il s'agit d'un poste-clé pour la troisième économie de la zone euro, car l'Italie émerge timidement de deux années de récession mais sa marge de manoeuvre est étroite, compte tenu d'une dette dépassant les 2.000 milliards d'euros (plus de 130% du PIB).

La presse estime toujours que l'un des candidats les plus cotés reste Pier Carlo Padoan, récemment nommé à la tête de l'Institut national des statistiques (Istat) après avoir été le numéro deux et chef économiste de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE).

ljm/fka/ml

PLUS:hp