NOUVELLES

De Montréal à Sao Paolo en Citroën 2CV, si les douaniers le permettent

21/02/2014 08:47 EST | Actualisé 23/04/2014 05:12 EDT

Un texte de Bahador Zabihiyan

Deux Français passionnés de soccer qui souhaitent aller au Brésil en Citroën 2CV, en partant de Montréal, pourront continuer leur périple, après avoir récupéré leur voiture bloquée par les douaniers canadiens depuis samedi dernier.

Un reportage de Bahador Zabihiyan Twitter Courriel

Éric Carpentier a fait acheminer la 2CV par bateau à partir du nord de la France, où il réside, jusqu'à Montréal, d'où il veut commencer son périple. Il souhaite parcourir le continent américain au volant de l'emblématique automobile afin de promouvoir les valeurs sociales du soccer dans le cadre de la Coupe du monde qui aura lieu cet été au Brésil. « On va participer à des initiatives sociales, solidaires ou culturelles qui sont lancées autour du football, par le football », dit M. Carpentier.

Mais l'aventure a bien failli s'arrêter avant même de commencer. Samedi dernier, les douaniers de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ont décidé de ne pas laisser M. Carpentier et son compagnon de voyage, Pierre Pitoiset, récupérer leur « deux chevaux ».

Il faut dire que la voiture a tout pour éveiller la curiosité des douaniers qui ont décidé de la garder pour inspection. « Elle est complètement personnalisée, en ballon de foot », dit M. Carpentier.

Après de multiples démarches administratives, ils ont pu récupérer leur automobile, vendredi, dans un entrepôt de Sainte-Catherine, sur la Rive-Sud de Montréal. « On a eu pas mal de chance, ça a été assez rapide », dit-il.

Et ils souhaitent prendre la route dans les prochains jours, car le temps presse. Ils se rendront aux États-Unis, au Mexique, au Salvador, en Argentine ou encore au Honduras.

M. Carpentier souhaite franchir la frontière brésilienne le 12 juin, date d'ouverture de la Coupe du monde, puis être présent à Rio pour la finale, le 13 juillet. S'il est fan de soccer, il souhaite aussi profiter de son périple pour dénoncer l'omniprésence de l'argent dans ce sport.

PLUS:rc