NOUVELLES

Stanton veut de la stabilité et du succès pour considérer un pacte à long terme

20/02/2014 10:27 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

JUPITER, États-Unis - Les Marlins avaient leur premier entraînement regroupant l'équipe au complet, jeudi, et Giancarlo Stanton a renoué avec un rituel devenu trop familier: saluer tous les nouveaux venus et essayer de mettre des noms sur les visages. Et ça commence à lui peser.

«Je ne veux pas avoir tout le temps l'impression qu'il nous faudrait des étiquettes avec les noms, vous savez ce que je veux dire?», a t-il confié.

La formation à haut roulement de Miami a été synonyme de beaucoup de défaites, et ça aussi, Stanton en a assez. Le cogneur de 24 ans dit que les choses doivent changer, s'il est pour considérer une entente à long terme avec les Marlins, ce qui est le souhait de ces derniers.

Les Marlins ont fini derniers de leur section lors des trois dernières saison, perdant 90, 93 et 100 matches, dans cet ordre.

«Je ne suis pas un perdant, a dit Stanton. Ce n'est pas à ça que je suis habitué. Ce n'est pas quelque chose qui me plaît. Alors c'est sûr que ça n'a pas été idéal jusqu'ici. Ce n'est pas le genre de carrière que je souhaite. Il faut faire en sorte que les choses changent par ici.»

Les dirigeants croient que le succès viendra. Des gestes ont été posés pendant la saison morte pour améliorer l'attaque, et avec de brillants jeunes partants, les bases sont là pour développer un club gagnant, fait valoir le d.g. Dan Jennings.

Stanton, qui est souvent l'objet de rumeurs d'échange, ne peut pas accéder à l'autonomie avant la fin de la saison 2016. Cet hiver le voltigeur de droite était admissible à l'arbitrage pour la première fois, et ça lui a valu une bonne augmentation, car il empochera 6,5 M $ cette année.

Stanton aime bien l'ajout de Jarrod Saltalamacchia, Garrett Jones, Rafael Furcal, Casey McGehee, Jeff Baker et Ty Wigginton. Avec peu de protection dans l'alignement en 2013, il a tout de même fourni 24 circuits, 26 doubles et 62 points produits, en 116 matches. Sa moyenne a toutefois été la plus faible de sa carrière, soit ,249.

Et avant de penser à s'engager à long terme avec les Marlins, il veut de la stabilité dans la formation, ce qui n'a pas été possible avec une masse salariale assez limitée.

«Il faut qu'ils me le montrent. Je ne veux pas juste l'entendre, je veux que ça se voit. J'ai déjà tout entendu, a dit Stanton. Si je vois que l'équipe s'en va dans la bonne direction, on pourra discuter. Ce n'est pas toujours une question d'argent. Il y a d'autres choses qui entrent en ligne de compte.»

Les Marlins vont amorcer la saison à domicile le 31 mars, en recevant la visite des Rockies du Colorado.

PLUS:pc