NOUVELLES

Mitsubishi Heavy teste un robot à la centrale de Fukushima

20/02/2014 03:42 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a indiqué jeudi avoir testé un robot télécommandé à la centrale accidentée de Fukushima pour des tâches de décontamination et prélèvements d'échantillons de béton.

Le robot à deux bras nommé Meister a été développé pour effectuer des réparations et d'autres tâches sur les sites de catastrophes ou accidents graves.

MHI estime que les tests ont confirmé la capacité de travail sophistiquée de cet engin qui est conçu pour résister aux influences des rayonnements radioactifs.

Outre des inspections et mesures, que font aussi d'autres robots, Meister peut effectuer des travaux de décontamination, de carottage du béton, de découpe d'obstacles bloquant les voies d'accès, etc.", a précisé MHI.

Il est d'ores et déjà prévu d'utiliser ce robot pour réaliser des prélèvements de béton dans l'enceinte du réacteur 2, afin de déterminer le niveau de contamination de l'étage d'exploitation.

De nombreux endroits des réacteurs de la centrale Fukushima Daiichi sont inaccessibles à cause de la haute radioactivité ambiante. La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) envisage diverses opérations pour en faire baisser le niveau, notamment en nettoyant autant que faire se peut grâce à des robots. Les installations sont en effet encombrées de détritus dus aux explosions d'hydrogène survenues après l'accident provoqué le 11 mars 2011 par un violent tsunami.

Il faudra entre 30 et 40 ans pour démanteler les 4 réacteurs les plus endommagés sur les 6 du site avec des technologies qu'il reste en partie à inventer.

kap/ia

TEPCO - TOKYO ELECTRIC POWER

PLUS:hp